A Propos de ce Site

Description du Site

Guide essentiellement photo de Phuket de ses plages et de ses îles, les régions de Thaïlande plus au nord, des temples et des ruines, mais aussi Bangkok la capitale. Des reportages aussi à Vientiane au Laos, à Angkor au Cambodge et enfin à Bali l’île des Dieux en Indonésie.

Figurent également sur ce site des Infos sur Phuket et sur la vie de tous les jours.

Qui Suis-je ?

Je suis un français moyen tout ce qu'il y a de plus courant, installé à plein temps en Thaïlande depuis 1997 où j'ai fondé ma petite famille.

J'ai passé la première partie de ma vie à Strasbourg où j'ai travaillé comme tout le monde. Contrairement à beaucoup qui créent des blogs et ont une connaissance du monde assez développée, je n'ai pas voyagé énormément avant de m'installer à Phuket.

Deux séjours à Madagascar et un séjour aux îles Comores furent mes seules vacances loin de notre métropole, pour le reste, mes connaissances du monde se limitent à l'Italie, l'Espagne, l'Autriche, la Suisse, l'Angleterre avec une certaine préférence pour le pays des rosbifs...

J'ai connu mon épouse en 1996. Elle avait déjà deux filles Dao et Dune âgées à cette époque là, de 6 et 7 ans.

Notre fille Napha est arrivée parmi nous en avril 1998 et depuis, nous coulons des jours paisibles sur une île certes très fréquentée mais où le climat assez régulier tout au long de l'année reste vraiment très agréable.

La saison des pluies est par moments assez pénible à la longue, mais on fait avec.... et puis... on ne peut pas tout avoir non-plus.

Mes Passions

L'aviation qui est ma plus vieille passion depuis tout petit (sur la photo ci-contre, j'étais assis sur l'aileron arrière de l'avion de mon père à Hanoï au Viet-Nam, j'avais 3 ans). Encore aujourd'hui, lorsque je vois un avion se poser ou décoller, je suis admiratif comme un gosse. Mon dernier rêve... voyager en A380. Ceux qui n'ont pas la passion des avions, disent «bof, oui, rien d'exceptionnel et ci et ça». Pour moi, c'est une réussite et une prouesse technologique incroyable, «énorme» «hallucinante» comme dirait un certain Fabrice Luchini.

Les avions de ligne, la patrouille de France.

La photo, la vidéo

Le tennis que je pratique toujours mais plutôt en «mode diesel» et plus rarement (il fait chaud à Phuket)...

Le foot anglais que je regarde assidûment à la télé (et je me fous de ce que gagnent les uns et les autres car si je devais tenir compte de ce détail, je ne regarderai plus rien)

Le foot que je ne peux plus pratiquer depuis bien longtemps et qui fut ma première passion, le ski alpin que j'ai complètement oublié depuis ma venue en Thaïlande, le billard que j'ai toujours aimé et pratiqué, malheureusement il n'y a pas de billard français ici...

La musique que je ne pratique pas, mais que j'écoute: rock, folk, pop, blues, country, classique. Mes préférés...? Mark Knopfler, Eric Clapton, David Gilmour, et plein d'autres encore.

L'informatique et tout ce qu'on peut faire avec un ordinateur

Le bricolage dans la maison: peinture, menuiserie, électricité, construire des maisons (ce que j'ai fait ici d'ailleurs) en passant par tous les stades (conception, plans, suivis de chantier), écouter des gens qui ont des expériences et des anecdotes très intéressantes à raconter, bref, tout ce qui peut me faire rêver au point de regretter de ne pas avoir fait le même job que ces gens.


Et puis, c'est tellement plus intéressant que de dire du mal du voisin...

​Une chose est sûre: riche de toutes ces anecdotes, cela me servira à faire un choix différent et tracer une autre voie dans ma prochaine vie... allez savoir !

De temps à autres un bon livre qui n'a pas tendance à m'endormir, où je ne suis pas obligé de relire deux fois une phrase pour en comprendre le sens... mais malheureusement, ici en Thaïlande je lis très peu.

Pourquoi ce Site ?

Ayant une certaine attirance (pour ne pas dire passion) pour la photo depuis bien longtemps, l'arrivée sur le marché de la photo numérique a tout bouleversé et changé pas mal les attitudes de chacun.

Autrefois, avec l'argentique, on partait avec quelques bobines de films. On revenait en passant par la boutique du coin pour faire développer ses clichés et ensuite pour les plus patients et les plus ordonnés, on collait toutes ses réalisations dans des albums prévus à cet effet.

Lorsque le numérique a débarqué, il a changé au fur et à mesure les habitudes de chacun et a révolutionné aussi bien le monde des professionnels que celui des petits amateurs.

Fini le souci du nombre de bobines à prévoir lors d'un «virée photo», fini le souci de la sensibilité des films à prévoir, fini le choix entre des marques de bobines: (Kodak, Agfa et autres dont les teintes étaient bien différentes selon les fabricants), finies les photos sous-exposées parce que le film choisi n'était pas assez sensible ou inversement, et enfin, finies les dépenses: achat des bobines, coût des développements en boutique, coût des albums.

Si à l'époque on était limité en nombre de photos du aux pellicules se trouvant dans le sac, de nos jours, il suffit d'avoir suffisamment de cartes mémoires une fois pour toutes et la mitraille peut devenir sans fin...

Ce nombre de photos grandissant au retour de chaque sortie, fait aussi qu'il faut être de plus en plus ordonné, de classer ses photos sur son ordinateur de façon très claire, et de ne pas hésiter à mettre dans la corbeille tout ce qui est mauvais. Pas donné à tout le monde.

Mon blog, m'a permis justement de faire un tri important dans toutes ces photos, et de faire un tri par genre, par lieu, par époque etc... et de plus, de pouvoir y accéder depuis n'importe quel ordinateur dans le monde... assez génial tout de même. Du coup, pourquoi ne pas permettre à tout le monde de visiter mes dossiers photos... et donc pourquoi ne pas y ajouter quelques commentaires.

Est-ce que ces photos qui ne sont pas des photos de pro, pouvait intéresser les gens...? à vrai dire je ne me posais pas trop la question, mais vu que Phuket et la Thaïlande sont des destinations très prisées, je me suis très vite rendu compte de la fréquentation grandissante.

Au fil des mois, ce site que j'ai baptisé «Le Blog de Rainier» a commencé à obtenir une belle fréquentation, pour en arriver à environ 6.000 visites par mois et de nombreux messages de satisfaction et de sympathie toujours très positifs.

Je me suis laissé prendre à ce jeu qui, en même temps, me motivait pour sortir avec mon appareil photo et faire des petits reportages par-ci, par-là, sur une île où j'ai la chance de vivre depuis quelques années et qui offre des paysages magnifiques.

Alors pourquoi ne pas partager tout cela ? pourquoi ne pas montrer à des gens vivant à l'autre bout du monde la façon de vivre ici, les beaux coins, les îles, les plages de rêve.

C'est devenu le but essentiel de ce blog.

Avant cela, lorsque j'allais à la recherche de renseignements sur le net pour des endroits précis, je trouvais pas mal de sites intéressants mais pas vraiment ce que je voulais.

Beaucoup de sites avec des photos de qualité médiocre, des kilomètres de textes parfois amusants à lire, parfois ennuyeux, parfois très intéressants. J'avais donc envie de faire l'inverse, c'est à dire proposer de nombreuses photos dans des formats plus grands, bien visibles et avec très peu de texte.

Je ne suis pas historien, ni géologue, encore moins archéologue donc je laisse la partie explication-texte à d'autres qui font cela très bien et nettement mieux que je ne saurais le faire.

Il m'arrive d'ajouter un lien vers un site correspondant qui me paraît bien écrit et qui donne de plus amples informations en complétant mes photos.

Depuis deux ans, le nombre de messages reçus a été grandissant et les nombreux encouragements font toujours plaisir, je dois bien le reconnaître.

Je n'ai aucune prétention en matière de photo et je ne me prends pas pour un photographe loin de moi cette prétention. Ce passe-temps est une activité solitaire intéressante qui me procure un certain plaisir tout comme un ami qui s'est mis tard à jouer à la guitare, qui s'entraîne tous les jours pendant plusieurs heures et lui non-plus, je le sais, ne se prendra jamais pour Eric Clapton.

Je vois tous les jours des photos de bien meilleure qualité que les miennes, mais le plaisir que j'ai à les mettre en ligne me satisfait amplement.

Il y a de la place pour tout le monde sur le web et ce, sans limite, d'ailleurs le nombre de blogs ou de sites a considérablement évolué depuis environ deux à trois ans.

Ma découverte de la Thaïlande

Il paraît que le hasard n'existe pas... mais que tout est tracé. J'ai toujours partagé cette théorie, mais pour reprendre une expression courante, je dirais tout de même que c'est vraiment par hasard que je suis venu en Thaïlande.

Arrivant un soir dans le club-house où je pratiquais assidûment le tennis depuis de longues années, deux de mes partenaires habituels étaient solidement installés au bar à discuter autour d'une bière pression après leur partie. Me voyant arriver, l'un des deux me dit en rigolant «nous allons en Thaïlande en février, viens-tu avec nous?» et moi, aussi sec je réponds «chiche... pourquoi pas»

Jusque là, je ne m'étais jamais trop intéressé à la Thaïlande, j'avais une très vague idée de son emplacement, mais sans plus, si bien qu'en rentrant chez moi le soir même, j'ouvrais mon dictionnaire pour situer exactement ce pays que je ne connaissais pas du tout...

A partir de là, tout allait s'enchaîner.

En février 1994, mon premier voyage en Thaïlande avec mes deux compagnons fut forcément une succession de découvertes.

Je me souviens, le premier soir à Bangkok, fatigue et décalage horaire me rendirent bien anxieux dans cette immense ville que je ne connaissais pas. Tout me faisait peur.

Après notre installation dans notre premier hôtel, une douche réparatrice puis quelques bières dans un bar voisin hyper-bruyant, la nuit était tombée et c'était déjà l'heure de dîner,

Assommé et affamé, je n'avais envie que d'une chose: un énorme steak bien saignant avec une demi-tonne de frites histoire de reprendre quelques forces, mais quelle ne fut ma désillusion... le steak était ridicule, archi cuit et les frites pleines d'huile. L'horreur.

J'étais tellement déçu qu'avec la fatigue j'eu une réaction vraiment négative en disant à mes deux amis que je n'allais pas séjourner longtemps dans ce pays et que j'allais reprendre un avion pour rentrer en France le lendemain. Vraiment, je ne me voyais pas séjourner ici durant un mois... j'en rigole encore !

Golden Triangle

Après une bonne nuit de repos, le moral allait mieux. En l'espace de quelques minutes, à force de croiser du personnel d'hôtel très souriant, des chauffeurs de taxi aimables, nous partions à la découverte de quelques splendeurs de la ville: le Grand Palais, le Wat Pho, le Wat Arun... et de quelques quartiers bien réputés. Sûr que le moral à ce moment là, allait nettement mieux.

Bon, une grande ville comme Bangkok, bruyante, polluée, énorme et avec un trafic urbain impressionnant... ce n'était pas ce que j'imaginais pour m'éclater en vacances.

Notre programme d'un commun accord était clair: deux ou trois jours à Bangkok, puis cinq ou six jours à Chiang-Mai avant de nous rendre à Phuket.

72 heures après notre atterrissage à Bangkok, nous arrivions par le train à Chiang Mai où nous allions séjourner quelques jours avant de gagner Phuket dont j'avais vaguement entendu parler.

Prendre le train en Thaïlande, il faut le faire au moins une fois, et je dois dire que ce fut bien dépaysant mais fatiguant aussi. Les paysages, le folklore aux arrêts dans les petites villes avec tous les vendeurs de fruits, de petits plats locaux qui prenaient le train d'assaut... c'était vraiment très attractif et amusant.

Nous avions choisi un hôtel au hasard à Chiang Mai avec une grande piscine, et les douze heures de train qui nous avaient exténués ne nous avaient pas coupé notre appétit, bien au contraire, nous étions même affamés.

Installés avec mes compagnons de route au bord de la piscine, la véritable sensation de bien-être au pays du sourire commença « vraiment » au moment où nous « attaquions » notre premier vrai repas avec une bouteille de vin rosé refroidie dans un bac à glace à portée de main.

Le bruit des verres en trinquant marqua le début d'une belle aventure qui dura un mois. Souvent je repense avec une certaine nostalgie à cette superbe période.

A la Découverte de Phuket

Après quelques jours à Chiang Mai, les trois semaines que nous passâmes ensuite à Phuket furent géniales je dois bien le dire.

Tout était nouveau. La découverte des bars et des filles, la musique à fond aussi assourdissante que surprenante dans chaque bar, les plages magnifiques et le temps superbe...bref, c'était un petit paradis.

L'année suivante, je revenais à Phuket, puis l'année suivante, puis l'année suivante.

Le 17 novembre 1997: une nouvelle vie commençait, tous mes compteurs étaient remis à zéro: je débarquais définitivement, avec juste une valise, un sac à dos, mon appareil photo et quelques CD de musique et depuis.... j'y suis !

Alors est-ce le hasard... est-ce le destin...? personnellement, je penche plutôt pour la deuxième hypothèse car je reste convaincu, que cela devait se faire !

La Photo ci-contre: une des premières faites à Phuket (à Surin Beach).

​J'y tiens.

« Blog »... « Site »... quel terme choisir ?

J'ai commencé à monter mon blog sans trop savoir dans quoi je me lançais. Si j'avais jusque là une bonne expérience sur ordinateur, le domaine du Web pour moi, était complètement nouveau et un monde inconnu.

Le fait de passer par une plateforme bien organisée offrant des facilités, des structures toutes faites, avec de nombreux choix de design pour la présentation, fut une solution bien pratique pour moi et qui me rendit bien service je dois bien le reconnaître.

J'ai donc pendant deux ans alimenté ce blog plusieurs fois par semaine par des petits reportages faits dans la région de Phuket. Il faut dire que c''était assez facile, Phuket étant très photogénique, c'était assez facile de partir quelques heures et de revenir avec des dizaines de photos.

Au fur et à mesure du temps qui passait, mon blog a viré doucement mais sûrement sa cutie pour devenir plutôt un «Web Site» mais en conservant néanmoins une partie blog.

Quelle est la différence entre un Blog et un Site...?

Ce n'est pas très compliqué.

Un blog est comme un journal: vous y ajoutez quotidiennement des petits articles sur votre vie, votre activité et tous ces petits articles appelés aussi des « billets » sont classés automatiquement par ordre inverse de création (le plus récent en tête).

Un site par contre, ressemble plutôt à un catalogue que l'on consulte à sa guise comme on consulterait un catalogue papier. L'avantage du site par rapport à un catalogue papier est que le site peut être mis à jour et remis en ligne sans engager le moindre coût et dans un délai bien réduit. Un particulier de toute manière, ne se lancera pas dans la création d'un catalogue papier, le coût étant bien trop élevé.

Un site ou un blog, tout le monde peut y accéder et tout le monde peut en faire, mais il faut déjà utiliser un ordinateur, s'y intéresser quelque peu et être connecté.
Il y a encore beaucoup de gens qui ne sont pas des adeptes de l'ordinateur, mais avec un site sur le net vous toucherez bien plus de monde, à travers le monde ! Pour le net, c'est bien connu, la notion de distance n'existe pas. Que vous adressiez un émail à votre voisin en face de chez vous ou à votre famille à 25.000km, c'est la même chose.

Le site Wikipedia explique avec précision toutes les différences et les origines entre blogs et web sites: http://fr.wikipedia.org/wiki/Blog

Juin 2013 : Destination Siam

L'idée me trottait depuis un moment dans la tête et finalement, avec ces journées de pluies abondantes de juin qui m'ont donné l'occasion de passer quelques heures à réorganiser quelque peu le site, et aussi d'effectuer certaines mises à jours... j'ai décidé dans la foulée de rebaptiser mon site...

Le nom de SIAM cible davantage le but de ce site et je pense que cette dénomination est un peu plus adaptée.

Le Blog de Rainier a bien vécu et continue de vivre, mais voici dorénavant DESTINATION SIAM ! Les deux appellations marchent de paire !


​La connection reste inchangée: "www.rainier.fr" et le principe de la structure en général, non-plus.

J'espère que malgré ce tout petit changement, vous aurez toujours plaisir à revenir me rendre visite...

A bientôt...

Si vous voulez en savoir plus sur mes premières années passées à Phuket,

je vous propose de cliquer sur le bouton ci-dessous

Flash Back