Acheter à Phuket

​FAIRE DU SHOPPING

  • Sur les trottoirs

Que ce soit à patong, Karon ou Kata, sur les trottoirs: en fin d'après-midi, nombreux sont les étals qui démarrent leur nouvelle journée de business jusqu'à 22h environ. On y trouve de tout, et bien souvent les mêmes choses sur plusieurs stands. Les copies de montres, des couteaux suisses, des t-shirts, bref une importante variété d'objets parfois surprenants qui peut attirer les touristes.

Bien sûr, dans cette catégorie, il est de tradition de marchander tous les prix. Chacun a sa technique, sa façon de faire. Personnellement, si je devais me retrouver dans ce genre de situation, je commencerai par attaquer l'objet de mes rêves à 40% du prix annoncé par le vendeur... ensuite... il faut voir.

En tout cas, il ne faut pas se précipiter car comme dit plus haut, on retrouve ces mêmes objets un peu plus loin.

En fait, les vendeurs ne sont que de simples employés et ils savent jusqu'à combien leur patron leur permet de descendre. C'est à vous de trouver leur limite inférieure.

  • Dans les magasins

C'est complètement différent. Là, généralement les prix sont affichés. Il arrive qu'on peut discuter un prix surtout si on achète plusieurs exemplaires.

Dans les magasins plus spécialisés, c'est un peu plus compliqué, pas au niveau des prix, mais pour obtenir un renseignement technique. Rares sont les vendeurs capables de vous expliquer comment fonctionne tel ou tel appareil. Rares aussi sont les vendeurs sachant s'exprimer en anglais. A partir de là et en le sachant, il vaut mieux aller sur le net, de rechercher toutes les infos possibles concernant l'objet que vous souhaitez acquérir ainsi en arrivant sur place, il ne reste plus qu'à acheter les yeux fermés.

En conclusion, en arrivant dans un magasin, il faut savoir ce que l'on veut et connaître tout du produit souhaité car ce n'est pas le vendeur qui va vous instruire.

Dans des grandes surfaces telles que «Home Pro» équivalent de «Castorama» en France, les vendeurs s'expriment rarement en anglais. A Phuket cela peut surprendre, mais c'est ainsi.

D'une manière générale, et pour d'autres petits commerces sur l'île de Phuket, les meilleurs commerçants (et les plus nombreux) sont les chinois. Lorsque vous apercevez une enseigne chinoise au-dessus de l'entrée, vous pouvez y aller tranquillement. Les employés son thaïs, mais en cas de problème, si vous demandez de voir le patron, vous obtiendrez satisfaction.

Les thaïs en général se contentent de répondre «y'a pas», «y'a plus» ou «je sais pas», en thai ça donne «maï mi», «mot léo», «maï lou». Ce sont les trois expressions qu'on entend le plus fréquemment en Thaïlande.

Le patron chinois, quant à lui, vous commandera la pièce à Bangkok et 24h après vous aurez votre matériel. (Lorsque je parle de chinois, il faut entendre des thaïs d'origine chinoise...)

Dans un autre article que vous trouverez sur ce blog, «Phuket, Combien ça coûte», vous trouverez un certain nombre de prix pour divers accessoires courants: cartes mémoires, disque durs, et autres.

Par contre ici, je voudrais vous mettre en garde, que pour un matériel un peu plus pointu, prenons comme exemple les appareils photos, Phuket est très pauvre. A Bangkok ou dans certaines grandes villes du genre Khon Kaen, Udon Thani ou Chiang Mai vous trouverez tout et assez facilement. A Phuket malheureusement, vous trouverez des magasins avec des vendeurs qui n'ont pas grand chose à vous proposer, et des connaissances assez limitées.

Les petits appareils photos assez banals, pas de problème il y en a en masse. Mais si vous êtes plus spécialisés et que vous recherchez un filtre spécial à monter sur votre objectif (par exemple un filtre ND8 pour faire des photos en pause longue... là ça devient déjà plus compliqué.)

Le meilleur conseil est de vous arrêter à Bangkok si vous passez par là, ou bien de vous équiper correctement depuis votre domicile.

Ce qui est dommage est que dans 80% des magasins de Phuket, les vendeurs n'ont pas beaucoup de connaissances du matériel qu'ils vendent et de plus, parlent très rarement l'anglais. Si vous connaissez exactement votre matériel désiré et que vous pouvez acheter sans poser de questions alors ça va... mais ne vous attendez pas trop à ce que le vendeur vous renseigne vraiment (dans 80% des cas, je répète).

Demandez à un vendeur dans quel format l'appareil de vos rêves fait les photos, ça, il le saura probablement car souvent c'est indiqué sur la carcasse avec un autocollant... par contre si vous lui demandez le format du capteur... alors, je vous garantie un grand moment de solitude...!

Avec l'expérience, j'ai pris l'habitude de prendre tous les renseignements sur le net avant de me rendre au magasin, ensuite, fort de mes connaissances, j'achète... sans poser de questions. Il m'arrive parfois même d'expliquer au vendeur tel ou tel particularité pour «l'instruire», mais je suis sûr que le lendemain il a oublié tout ce que je lui ai dit.

Ne prenez pas ça pour de la moquerie, je vous parle de vécu au quotidien...