Un Aperçu Général de la Thaïlande

  • Situation

Le Royaume de Thaïlande est un pays essentiellement bouddhiste ; il est situé au cœur de l'Asie du Sud-Est, équidistant de la Chine et de l'Inde. Connue autrefois sous le nom de Siam, la Thaïlande est un carrefour de peuples, de cultures et de religions, la principale étant le bouddhisme.

Elle compte actuellement 62 millions d'habitants, occupant une superficie proche de celle de la France (513 115 kilomètres carrés), et partage ses frontières avec le Myanmar (ex-Birmanie) à l'Ouest et au Nord, le Laos et le Cambodge au Nord-Est et la Malaisie au Sud.

La Thaïlande est divisée en 6 régions principales : le Nord, montagneux, où le climat plus tempéré autorise la culture de fraises et de pêches et où l'on utilise encore les éléphants pour travailler dans les forêts ; le Nord-Est, vaste plateau longé par le Mékong, où naquit une civilisation du bronze vieille de près de 6 000 ans ; la plaine centrale, grenier à riz et verger de la Thaïlande ; la côte Est et ses plages de sable fin, lieu de prédilection des stations balnéaires ; l'Ouest, où un relief approprié accueille les installations hydroélectriques du royaume : le Sud péninsulaire, où le tourisme supplante peu à peu les activités traditionnelles comme l'exploitation de l'étain, la culture de l'hévéa et la pêche.

  • Climat

La Thaïlande bénéficie d'un climat tropical à 3 saisons : l'été (mars-mai) ; la saison intermédiaire, caractérisée par une alternance de pluies tropicales et de soleil (juin-septembre) et la saison dite "fraîche" (octobre-février), où les températures restent tout à fait estivales selon les critères européens.

La température moyenne annuelle est de 28°C, avec des variations relativement faibles (à Bangkok : 30°C en avril et 25°C en décembre).

  • Heure locale

La Thaïlande est à l'heure GMT +7 (soit 6 h en avance sur Paris l'hiver et 5 h l'été).

  • Histoire

Les découvertes du site préhistorique de Ban Chiang (Nord-Est) laissent à penser que la Thaïlande fut le berceau d'une civilisation du bronze remontant à 5600 ans.

Le peuplement du pays s'est effectué par des vagues successives d'immigration (Môns, Khmers, Thaïs), venues du Sud de la Chine et investissant lentement les plaines fertiles. La domination khmère s'est étendue sur une partie du territoire, depuis le royaume d'Angkor, aux xie et xIIe siècles.

Au début du xIIIe siècle, les Thaïs se sont imposés dans le Nord, avec les royaumes du Lanna, de Phayao et de Sukhothaï, qui signifie l'Aube de la Félicité. C'est en effet en 1238 que deux chefs thaïs se sont rebellés contre la suzeraineté khmère et établis dans cette ville, le premier royaume thaï indépendant.

Avec Sukhothaï, c'est le début de l'expansion des Thaïs dans le bassin de la rivière Chao Phraya, le développement du Bouddhisme Theravada qui deviendra la religion dominante, la création du premier alphabet thaï et l'émergence d'un style artistique proprement thaï qui s'exprimera dans la peinture, la sculpture, l'architecture, la littérature...

Le déclin de Sukhothaï, au xive siècle, profite à Ayutthaya, située plus au Sud, dans la vallée de la Chao Phraya, et qui devient capitale de 1350 à 1767 (date de son anéantissement par les Birmans).

Durant les 417 années de règne des 33 rois d'Ayutthaya, la culture thaïe s'épanouit et forge sa personnalité, se libérant des influences khmères tout en se frottant aux cultures arabe, indienne, chinoise, japonaise et européenne.

La destruction d'Ayutthaya est un choc terrible pour les Thaïs. Mais quelques mois plus tard, le roi Taksin chasse les Birmans et installe une nouvelle capitale à Thon Buri.

Premier souverain de la dynastie Chakri (actuellement régnante), Rama I signe la naissance de Bangkok, en face de Thon Buri, sur l'autre rive de la Chao Phraya.

Grâce à la clairvoyance de Rama IV (Mongkut, 1851-1868) et de son fils Rama V (Chulalongkorn, 1868-1910), le Siam échappera à la colonisation et s'engagera sur la voie de la modernisation.

Depuis 1932, la Thaïlande est une monarchie constitutionnelle. Le roi actuel, Bhumibol Adulyadej, exerce, comme ses prédécesseurs, son pouvoir législatif sous le contrôle de l'Assemblée Nationale, son pouvoir exécutif sous le contrôle d'un Gouvernement dirigé par le Premier Ministre et son pouvoir judiciaire sous le contrôle du système légal de la Nation.

  • Population

Au cours de sa longue histoire, la Thaïlande a su absorber ses immigrants sans heurts. Sa culture originelle s'est enrichie de talents divers grâce aux nouveaux venus : écrivains, peintres, sculpteurs, danseurs, musiciens, architectes...

La population actuelle reflète la diversité des différentes ethnies qui la composent : Thaïs, Môns, Khmers, Laotiens, Chinois, Malais, Perses et Indiens, principalement. De ce fait, il est difficile de faire référence à un type physique en particulier.

Environ 64 % de la population vivent encore à la campagne, ce qui a permis le maintien d'une culture traditionnelle particulièrement riche, surtout en matière de fêtes ou de cérémonies religieuses.

  • Religion

Plus de 90 % des Thaïs pratiquent le bouddhisme Theravada, religion qui influence fortement leur vie quotidienne.

L'apparition du bouddhisme en Thaïlande remonte au me siècle avant J.-C., dans la ville de Nakhon Pathom qui abrite le plus grand monument bouddhiste du monde. Les propagateurs de cette religion nouvelle furent des moines indiens, dépêchés en Asie du Sud-Est par l'empereur Asoka (267-227 avant J.-C.).

Le bouddhisme est à l'origine du code moral et de la cohésion de la société thaïe. Tout en diffusant ses qualités spirituelles, il a provoqué un élan artistique incomparable. A l'instar des cathédrales du Moyen-Age, les plus beaux monuments bouddhistes ont été inspirés par la foi.

La force du bouddhisme en Thaïlande est aussi entretenue par une coutume qui consiste à envoyer pratiquement tous les jeunes gens étudier l'enseignement du Bouddha dans un monastère, au moins une fois dans leur vie. Cette ordination temporaire, qui dure de 5 jours à 3 mois, s'effectue généralement pendant la saison des pluies, période où les moines ne sortent pas de leurs monastères. Pour cette raison, on l'appelle "la Retraite des Pluies".

Le temple bouddhiste exerce traditionnellement un rôle important dans la vie des Thaïs. A la campagne, c'est aussi l'hôtellerie du village (pour les pèlerins), l'école, le dispensaire, le lieu où s'apprennent les nouvelles et, même, l'agence pour l'emploi !

Les Thaïs pratiquent depuis toujours la tolérance à l'égard des autres croyances. Toutes les minorités (musulmanes, chrétiennes, hindouistes, sikhs) jouissent de la liberté de culte en Thaïlande.

  • Langue

La langue thaïe, parlée ou écrite, reste hermétique pour la plupart des visiteurs. Toutefois, l'usage de l'anglais est largement répandu, particulièrement à Bangkok, Chiang Maï, Pattaya et Phuket dans les activités commerciales. Dans les hôtels, les boutiques, les restaurants, les banques, les bureaux internationaux ou les services de location de voitures, c'est encore l'anglais et quelques autres langues européennes qui restent le plus pratiqués. La signalisation routière, en thaï et en anglais, est quasiment généralisée.