Un tour à la campagne en Pays Isan

 Ban Phai (à 55 km de Khon-Kaen)

ban phai isan

Cette fois-ci, nous faisons un petit tour dans un petit coin de campagne du grand pays Isan.

Lorsque je séjourne dans la région, Ban Phai, petite ville située à 50km sud de Khon Kaen, est un lieu où il m'arrive assez souvent de me rendre parce que c'est l'endroit où l'on vient faire ses achats, ses courses.

J'aime bien traverser le marché très local, riche en couleurs en odeurs, et l'ambiance y est très typique.

Accueillants et aimables, les gens que l'on croise ici sont toujours intéressés par les étrangers et dès qu'ils le peuvent, ils essaient d'échanger quelques impressions : ils aiment savoir d'où vous venez, ce que vous faites, si vous aimez leur pays, leur nourriture… beaucoup de questions souvent auxquelles on ne peut se soustraire, mais leur joie est souvent décuplée lorsque j'essaie d'échanger quelques phrases en Thaï à leur grande surprise.

Ma balader au milieu des rizières, contempler ces paysages bien verts, croiser l'un ou l'autre cultivateur, jeter un coup d'oeil vers les buffalos comme on les appelle ici, sont toujours des moments bien agréables, tout comme traverser le petit village où je me rends régulièrement depuis des années, voir les gens «bricoler» des objets ou même fabriquer la soie sous leur maison.

Situé à environ 450 kilomètres au nord-est de Bangkok, la région de Khon-Kaen en pays Isan est un vaste pays plat, avec beaucoup de rizières...

ban phai isan

Paysage typique et traditionnel en pays Isan... de grandes étendues vertes souvent à perte de vue.

ban phai isan

De l'eau, de l'eau... le riz en demande beaucoup...

ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan

A Ban Phai, (50 km au sud de Khon Kaen) les tuk tuk,
comme partout en Thaïlande sont là, prêts à vous amener où bon vous semble.

ban phai isan

Esthétiquement, ils n'ont rien à voir, ni loin, ni de près,
avec ceux de Phuket ou de Bangkok...

ban phai isan

Une des artères de Ban Phai, où se tiennent les vendeurs...

ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan

Images traditionnelles d'un marché de la Thaïlande profonde, la vraie...

ban phai isan

L'intérieur d'une petite halle... assez désordonnée, assez fouillie,
avec toutes les odeurs que peut comporter un marché...

ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan

Voila le genre de sourire auquel vous avez droit lorsque vous vous approchez...
Si la barrière de la langue représente souvent un certain handicap...
le sourire, lui, est universel et n'a pas besoin d'interprète.

ban phai isan

Retour au petit village paisible, qui lui, est à 20 kilomètres de Ban Phai...

ban phai isan


ban phai isan

Des petites ruelles sablonneuses, propres et calmes.

ban phai isan

Certains s'occupent en "travaillant" le bambou pour confectionner des paniers...
qu'ils iront vendre à Ban Phai

ban phai isan

D'autres s'occupent des animaux de la ferme...

ban phai isan

...et puis, la soie !
La chenille du ver à soie, est très travaillée dans ces petits villages.
D'abord, on le nourrit...

ban phai isan

Ces chenilles de vers à soie, sont âgés de 20 jours environ

ban phai isan

Le stade suivant, est la transformation en cocon...

ban phai isan

Un peu plus tard, les cocons sont "étouffés" dans l'eau bouillante

ban phai isan

La chrysalide doit être tuée sans abîmer le cocon.
Pour trouver l'extrémité de chaque fil, on remue constamment les cocons
avec un bout de bambou.

ban phai isan

C'est tout simplement la fabrication artisanale de la soie locale.

ban phai isan

Dans de l'eau très chaude encore, on va donner des teintes au fil de soie,
afin de pouvoir créer des tissus coloriés.

ban phai isan


ban phai isan

Séchage de la soie pendant quelques heures... avant de passer au tissage

ban phai isan

Patiemment, durant des heures, on va accrocher des petits bouts de papiers,
et retremper ensuite dans des bouillons de teinture

ban phai isan

La plupart des maisons dans ces petits villages, sont sur pilotis...
et les métiers à tisser se trouvent en-dessous,
à l'ombre, au milieu des poules, des chiens...

ban phai isan

Et toujours avec le sourire et la joie de vivre !

ban phai isan

Le stade final: on découpe les pièces qui ont des motifs différents... on les roule...
puis direction le marché de Ban Phai pour essayer de les vendre...

ban phai isan

Pendant ce temps là, les enfants en congé scolaire, en profitent pour se balader
Une bonne petite glace à l'eau par ces grosses chaleurs, c'est toujours agréable...

ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan


ban phai isan

Paysage familier... les routes encombrées en fin de journée par des troupeaux qui regagnent leur ferme...

ban phai isan


ban phai isan

Voila un des aspects de la Thaïlande que j'aime bien.
Je ne serai pas capable d'y vivre à temps plein, je l'avoue, mais y faire un tour,
de temps à autres me procure un certain plaisir, loin du stress, du bruit, de la pollution des grandes villes.

J'adore Phuket.... pour son climat, pour ses plages et ses îles paradisiaques perdues au milieu de nulle part...
mais Phuket, ce n'est pas la vraie Thaïlande...

La vraie Thaïlande, c'est là-haut, dans le nord !
Alors si un jour vous avez vraiment envie de faire un plongeon dans la Thaïlande profonde,
allez à Khon-Kaen, à Udon Thani, à Chiang Mai.