Koh Phi Phi Lee : la lente descente aux enfers

Voila comment on pouvait admirer cette baie qui est toujours magnifique et qui le sera toujours.
Cette photo date de 2010, donc pas si ancienne...
Déjà, à cette époque, on trouvait qu'il y avait beaucoup de visiteurs, mais cela restait supportable..  
A préciser toutefois que cette photo fut prise avant 10 heures du matin...
Je restais sur le sable à contempler ce paradis terrestre aux couleurs splendides.
On entendait au loin le bruit d'un longtail boat qui déboulait dans la baie avec son bruit caractéristique
qui résonnait dans l'immensité de la baie... cela faisait partie du charme thaïlandais,
on entendait quelques hirondelles passer au-dessus de nos têtes.
Tout cela était si beau, mais aussi si loin à présent.

Passé 10 heures... la situation devenait toute autre, déjà en 2010...

Koh Phi Phi Lee
Koh Phi Phi Lee
Koh Phi Phi Lee

Le tourisme de masse écrase tout sur son passage

En 1999, quelques séquences du film "La Plage" (The Beach) qui est loin d'être un Chef d'Œuvre, ont été tournées à cet endroit. Il se trouve que l'un des acteurs s'appelait Léonardo di Caprio. Se souvient-on des noms des autres acteurs...? pas forcément, comme quoi, un nom connu peut tout changer et peut faire attirer les foules tout ça parce que le gars en question s'est trouvé quelques heures à fouler le sable blanc de la plage de Maya Bay.

A l’époque du tournage, ce qui s'y passait était déjà scandaleux : arrachage d’arbres, de cocotiers, débroussaillages multiples, c’était un véritable carnage… je me souviens très bien, puisque je m'y rendais régulièrement, que ce fut assez choquant pour nous autres. A coups de dessous de table pour engraisser qui on peut imaginer, tout était devenu possible.

Durant les quelques années qui ont suivi le tournage, l'effet ne se fit pas sentir immédiatement. En fait, ce fut assez progressif, et à présent que les chinois voyagent en grand nombre et qui viennent s'ajouter à la longue liste des voyageurs du monde entier, la baie si belle auparavant, est devenue une véritable foire, un dépotoir à boites de Coke, de bouteilles plastique jetées, d’emballages de friandises par-ci par-là... L'horreur absolue.


C'est incontestablement la descente aux enfers due à l’afflux excessif de touristes.

Environ 3 à 4000 visiteurs journaliers viennent se compresser, se bousculer, se prendre en photo, et faire quelques pas sur cette plage histoire de pouvoir dire "j'y étais" !   tu parles d’une visite !

Des centaines de baigneurs, de snorkelers, plongeurs viennent se défouler dans ces eaux si belles et dans ce décor fabuleux. D'ailleurs il ne se passe plus une semaine sans qu'il y ait un accident: noyade, choc d'un bateau avec un nageur, ou un plongeur qui se fait entailler la jambe par une hélice de speedboat...  

Selon les statistiques qui paraissent de temps à autres, au hit-parade des victimes viennent largement en tête, les chinois... c'est logique: ils sont actuellement les plus nombreux et de loin et ils ne savent pas nager pour la plupart, on les reconnaît facilement à leur gilet de sauvetage rouge qu’ils gardent même pour aller aux toilettes du coin, et tous en bande comme une colonie de manchots. Je n’ai rien absolument rien contre les chinois, ni les russes, ni toute autre origine… mais ces groupes aussi nombreux, c’est une horreur.

Je ne pourrai plus recommander à des visiteurs d'aller à Koh Phi Phi. Pour moi, Phi Phi Lee... c'est fini, car cet endroit est devenu malheureusement un endroit à éviter, à zapper, à oublier, à rayer de la carte. Je suis dur, je le sais, mais je ne supporte pas cette photographie que j'ai dorénavant dans ma tête.

N'ayant aucun business dans le secteur, ni de près, ni de loin, pas de restaurant, pas d'hôtel, pas d'agence de voyage, pas de commission sur des gens que je pourrai éventuellement recommander, donc aucun intérêt… je préfère dire le fond de ma pensée et être franc sans détour. Ce qu'il s'y passe est une horreur, un scandale. Les autorités font payer un droit de passage à 200 baht par personne. C’est leur droit bien sûr, mais cela fait une sacrée somme journalière (3000x200= 600,000 THB qui rentre dans les caisses) un super business.

Si vous allez sur le site http://www.phuketferry.com/ vous vous rendrez compte par vous-même que les prix en haute saison sont bradés. 348 THB pour aller à Phi Phi au lieu de 600. Résultat… les bateaux complètement surchargés dépassant même par moments les limites du tolérable au risque de chavirer à tout moment. Scandaleux même, mais comme toujours, il faut un accident et quelques noyés pour des règles soient établies. C'est toujours pareil. 

Je viens d’avoir des témoignages de gens que je connaissais directement et qui m’ont confirmé cette situation : impossible de trouver une place assise sur le bateau Phi Phi-Phuket. Bateau complètement surchargé, accueil déplorable, pas de sourire au pays du sourire (trouvez l’erreur).

Si vous êtes abonné au Phuket Gazette, vous recevez chaque jour des émails de news de Phuket :  Il ne se passe pas une semaine sans qu’il y ait un accident de bateau, avec quelques noyés à la clef.

Je ne supprime pas les photos de Phi Phi de mon blog, car la beauté environnante est toujours là… mais ne comptez pas sur moi pour vous recommander ces endroits devenus insupportables pour moi.

Le tourisme de masse de cette façon...? Très peu pour moi, merci.
Et je n’en pense pas moins de James Bond Island qui est du même acabit !



Arrêtons de rêver...

Admirez... l'allure de la magnifique Maya Bay de nos jours...
Même aller aux toilettes relève de l'exploit !
Voila dorénavant comment on peut contempler ce paysage de rêve... 

On n'entend plus résonner les longtails boats individuellement, on n'entend plus les hirondelles passer... 
S'allonger sur cette plage n'a plus de sens, plus de charme. 
De nos jours, c'est un bruit incessant de moteurs puissants, la place de l'Etoile à 6 heures du soir !

On passe plus de temps à faire attention de ne pas marcher sur quelqu'un, ou bien à l'inverse, qu'on ne se fasse pas marcher dessus... du coup, le paysage passe au second plan. Peut-on encore être admiratif ?

Il n'y a plus rien d'attachant, plus aucune intimité, plus de place au rêve, aucun romantisme, aucun côté artistique, je n'ai même plus envie de sortir on appareil photo, de  m'assoir, de me mettre ma musique préférée dans les oreilles pour planer (musique et paysages féériques étant deux choses qui s'associent tellement)

Koh Phi Phi Lee, pour moi, c'est fini et tout ça, à cause de quelques séquences d'un film américain à la con. 

​J'ai définitivement tourné les pages «Maya Bay» et «James Bond Island» deux endroits qui furent si beaux autrefois mais que le tourisme de masse a réussi à détruire en quelques années.

...et que penser et dire de la faune et de la flore... nous aurons l'occasion de revenirsur ce point. 

Je ne suis pas près d'y retourner.

VIDEO: Extrait de l'émission THALASSA du 27/06/2014

Excellente émission de Thalassa. Je retrouve avec plaisir dans ce film, Angelo, que j'ai eu l'occasion de croiser peu
de temps après le Tsunami dans le cadre de son association «Phi Phi Relève toi».
Cette petite vidéo ici, n'est qu'une toute petite partie de l'émission intitulée:
«Thalassa, plages secrètes, plages de légende»
On retrouve dans ce film les situations décrites dans mes deux reportages
de Phi Phi Don et Phi Phi Lee (Maya Bay):
le tourisme de (grande) masse à Maya Bay et les déchets provenant de la mer... jetés par les visiteurs.
​Bravo Angelo, belle action !


Tout ce que dit Angelo dans cette vidéo est juste, est précis est vrai. Je le comprends et l'approuve suis dans tout ce qu'il dit.
La seule chose qui me choque est cette petite réflexion passée presque inaperçue mais qui, chez moi, a été comme un coup de gong:
certains commencent à appeler cette baie Di Caprio's Bay.... ah non !! tout mais pas ça.
​Maya doit rester Maya !