Le Vat That Luang à Vientiane

Vat That Luang à Vientiane

C'est certainement le monument le plus important du Laos, tant par son histoire longue et mouvementée, que par sa position géographique et sa symbolique actuelle.

A l'origine, son nom était Phra Tjédi Lokatchoulamani, ce qui signifie le Divin reliquaire, sommet précieux du monde. That Luang est un terme plus générique que l'on pourrait traduire par Grand stupa. Rien de surprenant donc, à ce que chaque ville possède son propre That Luang. Situé à un peu plus de 3 km au nord-est du centre-ville, il est accessible par la route qui porte son nom.

Le grand souverain indien et bouddhiste du nom d'Asoka serait à l'origine de la fondation du vat au IIIe siècle avant Jésus-Christ. La tradition veut également qu'un fragment de l'os iliaque du Bouddha (certains disent un cheveu du maître) ait été déposé au cœur de l'édifice. En tout cas, il est certain que, au cours de l'époque Sikhottabong, autrement appelée période môn – c'est-à-dire du VIIe au Xe siècle – le That Luang fut un centre religieux important.

Du XIe au XIIIe siècle, durant l'époque Say Fong, la plaine de Vientiane était occupée par les Khmers ; on a trouvé à proximité du That une statue représentant Jayavarman VII qui régna sur Angkor de 1181 à 1218, ce qui accrédite l'idée que le That Luang subit une importante influence Khmer. De cette époque, date également l'étrange statue placée à l'entrée du cloître. Il s'agit d'un gardien de style khmer, portant une longue massue à hauteur de son bas-ventre.

La partie inférieure de celle-ci ayant disparu, on a maintenant l'impression qu'il tient son sexe dans la main. Et ce n'est là qu'un des nombreux symboles qui permettent d'apparenter ce vat à l'emblème phallique. Au XIVe siècle, le royaume de Lan Xang fut créé par Fa Ngum. Vientiane fut alors déclassée au profit de Luang Prabang et le Vat That Luang profondément remanié, au point que le temple khmer fut remplacé par un stupa en latérite.

De ce monument, il ne reste plus rien, car il fut recouvert par ce qui allait devenir l'actuel That Luang. Il fallut attendre le XVIe siècle et le règne de Setthathirath pour que Vientiane retrouve son hégémonie, et le That Luang la forme qui est aujourd'hui la sienne. En 1566, on inaugura ce vaste édifice de 54 m de côté et de 45 m de hauteur. On pouvait déjà y admirer le bulbe en carafe terminé par une pointe en cuivre doré. Les trente petites cloches édifiées à son pourtour, appelées également palami, représentaient les trois degrés de chacune des dix perfections de la doctrine bouddhique.

Au XVIIe siècle, le That Luang devint véritablement le symbole de l'unité nationale, puis il fut saccagé par les différentes guerres, et laissé à l'abandon. Cependant, l'école française d'Extrême-Orient prit conscience, au début du siècle dernier, de l'importance du That Luang et, de 1930 à 1935, des travaux de restauration furent entrepris. On reconstruisit le stupa à l'image des croquis de Delaporte, le cloître fut rebâti ainsi que les pavillons de prière et les portes d'entrée.

En 1957, pour le 2 500e anniversaire du Bouddha, le bulbe et le soubassement en forme de fleur de lotus furent recouverts d'une couche d'or. Aujourd'hui, le Vat That Luang est bien la figure centrale de l'identité du peuple lao. Une visite au moment de la pleine lune octobre, qui a parfois lieu à la mi-novembre, au moment de la fête du That Luang, vous montrera à quel point ce monument peut changer d'aspect et retrouver des couleurs éclatantes, pour accueillir les moines et les bonzes du pays tout entier. Un vrai pèlerinage bouddhiste dans un grand lieu sacré pour le peuple laotien.

http://www.petitfute.com/guide/267562-vat-that-luang


Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane

L'esplanade joliment arrangée est toute récente...
et n'existait pas lors de ma dernière visite (2003)

Vat That Luang à Vientiane

Sur cette esplanade on y croise toute sorte de vendeurs...

Vat That Luang à Vientiane

Une vendeuse d'oiseaux...
vous prenez un oiseau, faites un voeu et le lâchez dans la nature...

Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane

Quelques minutes plus tard, le moineau revient vers sa propriétaire...

Vat That Luang à Vientiane

Les photographes équipés d'une imprimante en bandoulière sont là aussi...
Ainsi, vous pouvez vous faire tirer le portrait avec le temple en arrière plan...
Pas besoin de courir à la boutique pour récupérer la photo:
celle-ci sort de l'imprimante quelques secondes plus tard..

Vat That Luang à Vientiane

A gauche du Vat That Luang, ce nouveau temple que j'avais vu en chantier la dernière fois...
C'est le Vat Dhammasapa

Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane

Les peintures sont vraiment toutes récentes,
car aucune trace d'humidité ou de noirceur due à la longue saison des pluies...

Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane

Le Vat That Luang se trouve dans une enceinte carrée mesurant environ 92m de côté

Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane

Un aperçu du Vat That Lung Neua

Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane

Le coin dortoir d'un moine

Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane

Un autre temple proche du Vat That Luang avec des décorations très colorées et très chargées

Vat That Luang à Vientiane

... et puis tout au "fond du jardin"...
cette statue du Bouddha couché mesurant 25 mètres de longueur

Vat That Luang à Vientiane

D'ici quelques mois, cette statue sera recouverte d'une toiture

Vat That Luang à Vientiane


Vat That Luang à Vientiane