Louer à Phuket

BUNGALOWS, HOTELS, VILLAS

La première chose que le touriste recherche avant d'arriver en Thaïlande est le logement, cela va de soi.

Les hôtels ne manquent pas sur l'île de Phuket, ni les villas, ni les bungalows en bord de mer.

De nombreux websites commerciaux proposent ce genre de locations pour des séjours courts ou plus longs. Sur ces sites, vous pourrez même localiser l'emplacement du logement par rapport à la plage la plus proche ce qui peut être très utile selon que vous êtes autonome ou non, c'est à dire que vous allez peut-être louer un scooter...

On se déplace facilement à Phuket et si votre logement se trouve à 5 km de la plage, ça ne sera pas un gros problème, néanmoins il faut retenir que si vous ne vous déplacez pas par vos propres moyens et que vous êtes obligés de prendre un taxi (ou tuk-tuk) tous les jours, cela risque de faire une belle entaille dans votre budget. Exemple: pour un trajet de 5 km, des taxis dans le coin de Rawai-Nai Harn demandent facilement 400 à 500 bahts pour un trajet, ce qui vous fera déjà 800 bahts minimum par jour, uniquement pour aller à la plage!

En effet, les taxis et tuk-tuk sont devenus bien chers à Phuket. Leurs prix restent toujours inférieurs par rapport à l'Europe certes et il y a bien longtemps que je ne fais plus ce genre de comparaison, par contre si je compare avec Bangkok, le prix d'un transport à Phuket reste exagéré. C'est du moins mon avis.

Si vous avez la possibilité de louer une motocyclette, le problème ne se pose plus. Hormis les risques d'accident, vous avez une autonomie de déplacement sans limite, idem en voiture pour un coût de location journalière somme toute raisonnable.

  • Comment choisir un point de chute à Phuket ?

Chacun aura sa préférence: endroit calme,isolé, reposant... plus animé, plus actif, plus vivant... tous les goûts sont dans la nature.

Patong est de loin l'endroit le plus fréquenté et le plus fou de Phuket.

Pour des jeunes célibataires en mal de bringue, Patong est l'idéal, c'est certain. Les restaurants et bars sont innombrables, la vie nocturne y est mondialement connue avec tous ses excès et toutes ses extravagances, ses risques...

On y trouve des hôtels ou des simples chambres en nombre et à tous les prix: depuis l'hôtel luxueux jusqu'à la petite piaule bien minable.

Bruyant, puant parfois, trafic très important, la plage de Patong est tout aussi fréquentée en journée: Jet-Skis, parachutes ascensionnels, ski nautique... et j'en passe.

Kamala, Surin, Bang Tao,Karon, Kata : bien plus calmes et situés au nord de Patong pour les 3 premiers, au sud de Patong pour les 2 suivants, avec de belles et grandes plages.

Ces «villages» proposent pas mal de restaurants et bars, et la vie y est bien plus calme et géographiquement pas si éloignés de Patong si vous voulez néanmoins vous y rendre de temps à autres en soirée ou bien en journée pour faire du shopping.

Dans ces villages on y croise beaucoup de touristes venus en famille.

​LOCATION DE MOTOCYCLETTE OU VOITURE


  • Permis de conduire et passeport

La première chose est déjà d'avoir le permis de conduire international (livret gris)

Si vous vous adressez dans une agence spécialisée, ce permis risque fort de vous être demandé, mais c'est plutôt la police qui risque de vous le demander lors d'un contrôle.

Une fois que vous avez votre voiture je vous conseille de toujours avoir sur vous votre permis de conduire, mais aussi votre passeport, ou au moins une copie. Lors d'un contrôle de police, une copie de votre passeport ne suffira pas forcément et risque, selon le policier, de créer quelques tourments.

Certains petits loueurs de quartier veulent conserver votre passeport durant toute la durée de votre location: refusez cela systématiquement. Si le loueur n'est pas d'accord, allez chez un autre.

Votre passeport peut être demandé pendant votre séjour lors d'un contrôle de police, lors d'une opération en banque, ou même si vous vous rendez à l'hôpital... donc, le laisser chez le loueur peut être très embarrassant.

  • Assurance Voiture

Point très important à observer lors de la négociation.

Dans les grandes agences du style Hertz, Budget, il n'y a pas de problème, en général l'assurance «Tous Risques» est comprise dans le prix de la location. Les thaïs appellent cette assurance le «Number One».

Chez les petits loueurs de quartier, là, parfois les loueurs vous promettent que la voiture est assurée mais très souvent ce n'est qu'une assurance au tiers...

Comment vérifier....? faites vous accompagner par quelqu'un soit de votre hôtel, soit parmi vos connaissances si vous en avez.
Donc... méfiance.

  • Assurance Moto

Sachez qu'il n'y a généralement pas d'assurance pour la moto. Lors de la location, le loueur va vous faire signer un contrat sur lequel figure la valeur de la moto. Si vous avez un accident et que la moto est détruite, ou si celle-ci vous est volée, vous aurez à payer la valeur précisée sur le contrat. C'est aussi simple que cela.

  • Casque

Le loueur doit vous remettre deux casques, l'un pour vous, l'autre pour le passager. Sachez que le port du casque est obligatoire (amende: 300 bahts)

  • Acquisition

Au moment de louer la voiture ou la motocyclette, faites en le tour avec le propriétaire ou le loueur avant de partir.

Si c'est une agence sérieuse, elle aura un document avec un plan de voiture sur lequel vous y apposerez des croix ou signes pour représenter les bosses ou éraflures existantes au moment de votre prise de possession.

Au moment de partir il n'y a jamais de problème, et parfois au retour on vous facture certains défauts pour lesquels vous n'y êtes pour rien.

  • Accrochage, Accident (Voiture ou moto)

Malheureusement, cela peut arriver.
Si vous avez un accident avec une autre voiture, la première chose est de garder son calme et être courtois, surtout ne pas être agressif.
En Thaïlande on ne s'énerve pas, on ne crie pas, quelle que soit la situation: plus on s'énerve et plus la situation se complique...
Si vous avez un accrochage avec un véhicule dont le propriétaire est assuré, celui-ci va contacter son assurance, et vous, votre loueur qui appellera lui aussi son assurance.
Les deux assurances arriveront sur place pour prendre en photo les dégâts, faire les rapports d'accident des deux parties. Tout cela vous fera perdre environ une à deux heures, mais au moins tout sera clair. Mais vous aurez quand même une franchise à régler dont le montant doit figurer sur votre contrat de location...

Malheureusement, souvent des thaïs roulent sans assurance et là, cela devient plus embêtant.
Que faire dans ce cas là...?
Téléphonez à votre loueur calmement.
La consigne élémentaire dans tous les cas: gardez votre calme, ne vous énervez jamais !

  • Pour un petit accrochage...

Si vous êtes en tort, il vont vous demander de l'argent et généralement une somme bien au-delà de la valeur réelle de la réparation. Etant donné qu'au bout de quelques minutes vous allez vous retrouver avec une vingtaine voire plus, de curieux autour de votre voiture, gardez votre sang froid.

La meilleure solution est d'appeler la «Tourist Police» [Tél: 1155 ] qui arrangera tout ça et aussi votre assurance ou votre loueur.

Si vous n'êtes pas en tort, ils vous demanderont aussi de l'argent ! Même si cela vous paraît complètement absurde, ne vous énervez surtout pas. Appelez la police en gardant votre calme.

Ce cas a lieu le plus souvent lors d'un accrochage avec un motocycliste du coin qui n'a aucune notion de code de la route et de règles de priorités.

Pour ce type d'individus, vous êtes un farang (étranger) donc vous avez de l'argent, donc c'est à vous de payer. Façon très simpliste et étrange de voir les choses, mais bien réelle !

Là aussi, sans vous énerver, appelez la police.

Une fois tout réglé avec la police, ne donnez pas votre numéro de téléphone encore moins votre adresse à la personne avec laquelle vous avez eu l'accrochage.

​UNE SOLUTION DE FACILITE

Pas évident forcément une fois qu'on a lu ces lignes de se lancer dans l'aventure... mais il est bon et important de le savoir.

A Chalong, Michel, un français a ouvert sa petite compagnie de location de motocyclettes et voitures.

Vous pouvez vous y adresser en toute confiance. Ses véhicules sont en très bon état, et il est le seul actuellement à vous proposer une assurance en cas d'accident (pas pour le vol) pour les motos et scooters.
Les voitures quant à elles, elles sont assurées systématiquement tous risques.

Vous trouverez toutes les informations sur son site ici: ​http://www.ninas-car.com/  ... avec tous les modèles et les tarifs à la journée ou longue durée, et cerise sur le gâteau: vous pouvez même réserver en ligne!

Durant la haute saison, je vous conseille de vous y prendre à l'avance... car la demande est forte !

Au moment de prendre possession de votre engin, Michel vous rappellera la plupart des points très importants à observer: comment se servir de votre engin si tout est nouveau pour vous, que faire en cas d'accident, que faire en cas de vol, que faire en cas de panne etc...

​Europe/Asie : Deux Mondes avec des Réactions bien différentes


  • Conduite

Au niveau des priorités, la seule priorité que je connaisse est celle des rond-points. Comme en Europe, celui qui est dans le rond-point a priorité, donc, là vous ne devriez pas être dépaysé... sauf qu'un rond point se prend dans l'autre sens... vu que l'on conduit à gauche!

  • Les Sans-Gêne

Ce sont es conducteurs de minibus (9 places)... s'ils ne sont pas vraiment dangereux, ils sont vraiment sans gêne. Ils vous dépassent là où ça ne vous viendrait jamais à l'idée de le faire.

  • Les Plus Fous

A mon avis, les plus fous et les plus dangereux sont les conducteurs de «toupies», ou si vous préférez, les camions à béton. Ces gars là, sont complètement fous la plupart du temps. Ils conduisent leurs engins comme une mobylette: vite (trop vite) et se faufilent en slalomant dans le trafic urbain.

  • Sur la Route

Beaucoup de routes en Thaïlande sont en quatre voies, mais les thaïs ont tendance à ne circuler que dans la voie de droite (la voie plus rapide).
Pourquoi? le trafic moto est tel, que finalement, la voie de gauche assez dense. Sans cesse on risque d'accrocher une motocyclette.. alors c'est bien plus facile de rouler sur l'autre voie.
On s'y habitue...

En conduisant vous vous apercevrez rapidement que la façon de conduire ici, est assez différente de vos habitudes européennes.

Néanmoins, il n'y a aucune d'agressivité, d'énervements encore moins de grossièretés (style... un doigt ou un bras d'honneur lors d'un dépassement chose que je vous déconseille vivement de faire et qui peut entraîner bien des complications allant jusqu'à l'extrême).

Encore une fois, restez courtois en toute circonstance.

  • Les Rétroviseurs:

sont extrêmement utiles. Ayez toujours un oeil sur l'un ou l'autre des 3 miroirs, car les motos surgissent de toutes parts au moment où on s'y attend le moins, surtout à Phuket où le trafic est devenue très dense.

  • A Moto

Si vous roulez à moto, soyez très attentif et très prudent: parfois c'est un chien qui peut débouler et vous n'aurez pas le temps de freiner pour l'éviter: c'est la gamelle assurée avec tout ce qui s'en suit.

Si les routes ne sont pas trop mauvaises en Thaïlande, il arrive très fréquemment de traverser des secteurs avec des accumulations de sable ou de gravier... donc là aussi, prudence.

De toute façon, et d'une manière générale, le trafic de motos est tel, qu'il ne faut jamais être distrait, même pas une seconde que vous soyez en voiture ou à moto.

Autre point important à ne pas négliger: les thaï ont la fâcheuse tendance de débouler d'un soï alors que vous êtes déjà bien engagés. A croire qu'ils sont inconscients.


  • Les Routes à 4 voies

Du sud au nord de la Thaïlande, les routes à 4 voies sont gratuites (sauf certaines à Bangkok), de bonne qualité et toutes les signalisations sont en deux langues (thaï/anglais) ce qui facilite déjà les choses pour les étrangers.

Cependant, il faut être très prudent car les dangers sont fréquents sur ce type de routes: entre ceux qui conduisent bizarrement (probablement sous l'emprise de l'alcool), les nombreux poids lourds, les autocars, les motos, et puis les «U-Turn» qui provoquent parfois des ralentissements importants, la moindre inattention peut être fatale.
La nuit, même si le trafic est moindre, le danger reste réel puisqu'il arrive fréquemment de retrouver des motocyclettes (ou même des voitures) sans lumières... surprenant peut-être, mais bien réel.

Ceci étant, il y a une limitation de vitesse à respecter: 110km/h.

Les radars sont de plus en plus fréquents et bien cachés afin de verbaliser les contrevenants.

Si vous croisez des voitures faisant des appels de phare... vous saurez ce que cela veut dire. Il n'y a pas en Thaïlande le système de points sur le permis de conduire, par contre de nombreux contrôles routiers ont lieu, surtout en période de nouvel-an thaï, en avril, période durant laquelle le trafic devient extrêmement dense et avec de nombreux bouchons, et là, il vaut mieux avoir passeport et permis de conduire international (ou thaï)...

A savoir que les policiers de la route parlent très très rarement anglais, donc en cas de problème.... ce n'est pas gagné.


  • Piétons, soyez prudents...

Étant donné qu'en Thaïlande on conduit à gauche, la première chose élémentaire à signaler aux piétons est de regarder d'abord à droite et non à gauche comme en Europe avant de traverser une rue... un réflexe pas forcément évident à acquérir...

Autre point à mentionner: sur un passage piéton ne vous croyez surtout pas prioritaire. Les automobilistes vous laissent rarement passer.

Je m'amuse parfois à observer des européens qui se trouvent dans cette situation et qui se mettent à rouspéter parce que plusieurs automobilistes leur sont passés sur le bout des doigts de pieds...

En Malaisie c'est encore pire soit dit en passant, là-bas traverser une rue en voulant s'imposer c'est carrément jouer avec sa vie...!

  • Loin de moi, l'idée de vouloir vous faire peur...

Je vis à Phuket depuis de nombreuses années, et je n'ai jamais eu le moindre problème. Malheureusement, j'observe souvent certains européens qui arrivent en terrain conquis et qui se croient tout permis, ce comportement n'est pas très apprécié en général.

La Thaïlande est le pays du sourire, ne l'oubliez pas. Je n'ai jamais oublié lors de ma première visite ici, une réflexion d'un thaï qui me dit avec un grand sourire: « En Thaïlande, on trouve toujours une solution »

​AUTRES TYPES DE LOCATIONS


  • Les Jet-Skis

Tous les ans, on déplore malheureusement trop d'accidents.

On trouve ces engins sur la plupart des plages de Phuket et surtout en majorité, celle de Patong.

A voir comme ça de loin, ça peut donner envie de louer pendant quelques minutes un tel équipement afin d'éprouver quelques sensations de glisse, de vitesse, de liberté.

Mais cette discipline reste une activité très dangereuse à plusieurs niveaux qui malheureusement a fait ses preuves.

Tous les ans, de nombreux accidents ont lieu avec à la clef bien trop souvent des accidents mortels: la personne qui a loué l'engin veut aller bien plus vite qu'il ne devrait, et ne maîtrise plus à moment donné sa monture: mauvaise appréciation de vitesse dans une vague, ou près de côtes rocheuses par exemple. C'est souvent l'accident fatal.

Bien trop souvent aussi une approche bien trop rapide de la plage, un nageur non aperçu à temps qui se fait heurter forcément à la tête: il en résulte une mort pratiquement instantanée.
Nombreux, bien trop nombreux ont été ces cas extrêmes durant ces dernières années.

  • Les loueurs de Jet-Skis

Sur les plages, les loueurs sont bien nombreux et parfois pour le jeune vacancier, la tentation bien forte à force de voir à l'horizon ces engins faire des bonds ou faire des virages impressionnants.

Sachez que les gens qui louent ces engins sont sans scrupules, et ne se gêneront pas de vous créer une montagne de problèmes...

Ils sont capables de vous trouver des défauts mécaniques qui dataient d'avant le début de votre location et de vous demander un dédommagement forcément bien supérieur à la réalité.

Si vous refusez de payer, cela devient bien compliqué car ces gens sont tous très solidaires et sont comme une mafia très puissante voire dangereuse.

Durant toutes ces années de présence à Phuket, j'ai entendu pas mal d'histoires concernant cette activité, et le meilleur conseil que je puisse vous donner: « bas les pattes », éviter de jouer avec le feu.

  • Les Squad ou Buggy

Sympa aussi une petite sortie dans la nature en Quad ou en Buggy.

A vrai dire, je ne sais pas si c'est la même arnaque qu'au jet ski, je n'en ai pas entendu beaucoup parler.

Par contre je sais qu'il faut rester méfiant pour un détail de code de la route: Bien souvent les loueurs se trouvent sur le bord 'une route et empruntent celle-ci au milieu du trafic urbain (avec leur groupe de 10 quads ou buggy voire plus) sur plusieurs centaines de mètres pour accéder au circuit.

Sachez que ces quads et autres buggys n'ont pas de plaques minéralogiques et que par conséquent, ils ne sont pas autorisés à circuler sur une route et ne sont pas assurés. Par conséquent, si accident de la route il y a, ce sont des soucis supplémentaires qui vont vous tomber dessus.

Malheureusement, là aussi... méfiance !

Voir article: Un p'tit tour de Buggy à Rawai ici: ​Buggy / Quad à Phuket