Un site assez surprenant: Wat Khaek à Nong Khai

Wat Khaek à Nong Khai


Le temple de Wat Khaek est situé un peu en dehors de la ville de Nong Khai, à environ cinq kilomètres. Pour comprendre l'histoire de ce temple, il faut connaître l'histoire de Boun Leua Sourirat, artiste laotien.

Un jour, lors d'une excursion en montagne, l'homme tomba sur un dénommé Keoku, un ermite qui lui enseigna les mystères de la foi et du panthéon hindo-bouddhique. A partir de la, Boun Leua Sourirat ressentit le besoin de construire des sculptures au beau milieu de jardins et de nombreux paysans, séduits par l'homme, l'aidèrent dans sa tâche. Celui-ci débuta d'abord son oeuvre au Laos avant de se faire expulser et de la poursuivre en Thailande. C'est là donc qu'il créa le Sala Keoku ou Wat Khaek, un temple entouré d'un jardin au milieu duquel s'élèvent des sculptures de dieux, de déesses, d'animaux, le tout en briques, béton, ferraille... Un Bouddha de près de vingt mètres de haut est tout particulièrement impressionnant.

Le corps de Boun Leua Sourirat a été momifié et placé au premier étage du grand bâtiment blanc qui se dresse ici, malheureusement, les visites ne sont pas autorisées.

Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai
Wat Khaek à Nong Khai

Des créations assez surprenantes et étranges qui attirent somme toute pas mal de visiteurs.

On aime... ou on n'aime pas... c'est selon