Les Origines du Festival Végétarien de Phuket

festival vegetarien phuket


Ce festival annuel est la fête la plus colorée, la plus dramatique et la plus surprenante de la majorité Chinoise-Thaï de Phuket. Elle a lieu pendant les 9 premiers jours du 9ème mois lunaire du calendrier Chinois, donc généralement fin Septembre, début Octobre.

Le « festival végétarien de Phuket », en Thaïlande, est chaque année plus audacieux. Pour invoquer les dieux, les participants marchent sur le feu, se tatouent et se transpercent le corps de toutes sortes d'objet. Âmes sensibles s'abstenir...

A Phuket, les participants du festival végétarien taoïste se mutilent pour éprouver leur foi

Surprenant : Les touristes n'en croient par leurs yeux: une procession sanguinolente de corps transpercés a pris possession de Phuket pour célébrer un festival taoïste unique en son genre. Chaque matin, des centaines de dévots mutilés défilent dans la station balnéaire, plus connue pour ses plages idylliques, au bord de la Mer Andaman (Sud), que pour l'extravagant carnaval de ces adeptes du "piercing".

Hommes, femmes et adolescents sont comme en transe. Tout leur est bon pour se percer les chairs: aiguilles, rasoirs, sabres, mais aussi parapluies, antennes, bouts de ferraille en une surenchère chaque année toujours plus délirante.

Leurs parades colorées et bruyantes sont censées effrayer les mauvais esprits et complaire aux déités chinoises. Elles marquent le Festival végétarien taoïste, qui dure neuf jours, avant le neuvième mois lunaire, à l'automne, et s'accompagne d'un jeûne, de méditations et d'offrandes. Ce festival est traditionnellement célébré dans les communautés chinoises du monde entier.

Le Taoïsme est fondé sur les enseignements du philosophe chinois Lao-Tseu (6è siècle avant JC), mais il a aussi donné naissance à des rites magico-religieux, dont l'une des expressions les plus extrêmes prend corps à Phuket.

Le Festival végétarien de Phuket prend sa source dans une légende locale.

Cliquez ci-dessus
festival vegetarien phuket

Le Festival Végétarien a commencé il y a 150 ans dans le district de Kathu à Phuket, où la majorité des travailleurs chinois des mines d'étain étaient cantonnés. Ils formaient une grande communauté pour laquelle un groupe de chanteurs d'opéra chinois fut embauché pour les divertir ainsi que leurs familles. Pendant le neuvième mois lunaire chinois, Phuket a été frappée par une épidémie d'une maladie mortelle et a causé la perte de nombreuses vies. Les artistes chinois également sont tombés malades.

Finalement, ils ont réalisé qu'ils avaient oublié de rendre hommage à l'empereur des Neuf Dieux (Kiu Ong IAH) au cours des neuf premiers jours du mois. Ainsi, l'un des interprètes a été envoyé en Chine pour inviter les Kiu Ong IAH à Phuket.

L'année suivante, les Chinois ont suivi la tradition de s'abstenir de manger de la viande, de boire des boissons alcoolisées, les relations sexuelles, se quereller, raconter des mensonges ou de tuer. L'épidémie a cessé, et, chaque année depuis, les habitants de Phuket ont continué à célébrer la fête.

Les Chinois pensent qu'un grand mérite est acquis en invitant les neuf dieux du Festival Végétarien à venir sur terre pour leur rendre hommage et recevoir en échange leurs bénédictions et remèdes, fêtant ensuite leur retour chez eux par une éblouissante cérémonie.

Le but est de purifier le corps et l'esprit, de démontrer la force de sa Foi. Durant cette période, les fervents Bouddhistes Chinois revêtent une tenue de cérémonie blanche, ne mangent ni viande, ni œufs, ni lait, ni poisson, ni ail, ni épices. Ils évitent le sexe, le jeu, les jurons, la mise à mort d'animaux, la consommation d'alcool et de tabac, et le port de bijoux.

Des prouesses stupéfiantes sont exécutées par les participants en transe ou possédés par les esprits. Ils marchent sur des charbons ardents, percent les parties tendres de leur corps avec des instruments pointus ou épineux, grimpent pieds nus sur des échelles faites de lames de couteaux, et réalisent en général des choses qui tueraient ou blesseraient gravement n'importe quel individu normal.

festival vegetarien phuket

Tout ceci sans souffrance apparente, sans hémorragie, ni autre conséquence désastreuse.

Ce spectacle ahurissant est naturellement déconseillé aux personnes sensibles, car il est réalisé par des citoyens ordinaires et non par des acteurs. Au matin du dernier jour du Festival Végétarien ont lieu les danses minutieusement élaborées du dragon et du lion, émaillées d'actes hallucinants d'auto mortification devant l'horloge du centre de Phuket-Ville. Cette frénésie dure jusqu'au soir, lorsque des milliers de personnes bloquent les rues de Phuket et déclenchent des chapelets de pétards pour souhaiter un dernier et bruyant adieu aux dieux.

Aujourd'hui, c'est la mutilation qui prime. Selon la tradition tao, la douleur éprouve la foi des croyants taoïstes et leur purifie l'âme et le corps. Leur sacrifice permet de s'attirer les bonnes grâces des dieux.
« lls sont peut-être dévots, mais ils sont d'abord là pour donner un spectacle », s'indigne Jinakul, un commerçant d'origine chinoise, à la vue d'un jeune homme dont la joue sanglante laisse jaillir... un arbuste feuillu.

Comme beaucoup d'îliens, Jinakul estime que le festival végétarien a perdu de sa spiritualité originelle pour dégénérer en une compétition malsaine entre fidèles.

Les touristes, eux, sont partagés entre répulsion et fascination. « Une manifestation primitive, certes, mais j'ai bien aimé », confesse un Américain, tout juste arrivé à Phuket.

festival vegetarien phuket

Les fidèles font une station devant l'autel d'une échoppe chinoise où sont entreposées des offrandes: papiers votifs, bâtonnets d'encens, fruits, fleurs, bougies... Et les embrochent sur les objets qui leur sortent du corps.

« Je présente des offrandes aux dieux chaque année », explique le commerçant, « cela m'apporte la chance ». Il n'est pas un adepte du « piercing », mais reconnaît que « c'est bon pour les affaires ».

Cliquez ci-dessus