Quelques Bestioles vénimeuses en Thaïlande

  Quelques petites bébêtes pas vraiment souriantes...

En Thaïlande, il est bien plus dangereux de se déplacer à scooter que de se balader dans la nature. Ce pays étant un pays tropical, il faut vous attendre de temps à autres à faire des rencontres inattendues... bien sûr, comme toujours, l'inconnu à tendance à faire peur. Alors essayons de faire un peu le tour de ces bestioles les plus courantes, les plus proches de nous... et que faire, comment faire en cas de rencontre ou de contact...

Elles ne sont pas si nombreuses que ça...

SUR TERRE

  Les Scolopendres (Scolopendra heros)

bestioles venimeuse thailande
En Thai: ta kaap (ตะขาบ)

On rencontre souvent cette bestiole dans les jardins, sur une terrasse... à la limite, si vous laissez vos chaussures à l'extérieur, vous pouvez en trouver une dans l'une d'elle...

Une piqûre est très douloureuse et peut conduire à des infections graves. Cherchez de l'aide médicale dès que possible! 

Taille: jusqu'à 20cm

  Les Scorpions

bestioles venimeuse thailande

En Thai: meleang pong (แมลงป่อง) ou meang pong

Les scorpions en Thaïlande sont vénimeux,mais comparable à la piqûre d'une abeille ou d'une guêpe. 

La piqûre est douloureuse mais inoffensive, cependant certaines personnes peuvent développer une réaction allergique. La piqûre doit donc être immédiatement désinfectée.

Taille: <10cm
Couleur: du gris au noir


Le scorpion est souvent paralysé par la peur en cas de rencontre, et il est très facile de l’attraper par la queue, avec la main ou un bâtonnet. Enfin, ils ne sont pas très dangereux mais il n’empêche qu’ils piquent si vous marchez dessus sans vous en rendre compte.


Brochettes de Scorpions dans les rues de Thaïlande           

  Les Araignées 

bestioles venimeuse thailande
Bird Spider Cyriopagopus lividus 
Les araignées en Thaïlande sont venimeuses, mais le venin est si peu violent qu'il est comparable à la piqûre d'une abeille ou une guêpe. La morsure est douloureuse mais inoffensive, cependant certaines personnes peuvent développer une réaction allergique. La morsure doit donc être immédiatement désinfectée.

Taille: jusqu'à 10cm
Risque: Inoffensif



La Thaïlande possède une grande variété d’araignées mais peu d’entre elles mordent les êtres humains. Les morsures ne sont pas mortelles (sauf réaction allergique) et sont très bien traitées en hôpitaux. Les symptômes consécutifs à une morsure vont de la crampe musculaire à la difficulté respiratoire.

La plupart des araignées du Siam considérées comme dangereuses sont présentes en milieu rural notamment dans les forêts. Si vous vous trouvez dans une zone à risques, pensez à vérifier vos chaussures avant de les enfiler et secouez vos vêtements avant de les mettre.

  Les Gecko Tokay

bestioles venimeuse thailande
Le Gecko est un reptile qui appartient à la famille des “Gekkonidae”.

Le terme “Gecko” regroupe environ 830 espèces de lézards.

Ce reptile est très courant dans toute l’Asie du Sud-Est. Outre la Thaïlande, on le trouve au Bangladesh, en Inde, au Népal, Cambodge, Laos, Vietnam, en Malaisie, dans le Sud de la Chine, aux Philippines et en Indonésie. Il a été aussi introduit aux États-Unis et en Martinique.


Le nom “Gecko” provient du malais “Gekoq” qui est une onomatopée correspondant au cri d’un Gecko indonésien.

Le Gecko Tokay est nocturne ou crépusculaire. Cette espèce vit, généralement, entre 10 et 20 ans, ce qui est énorme pour un animal de cette taille. Il est plutôt massif, doté d’une grosse tête à la mâchoire puissante, et peut mesurer jusqu’à 35 cm pour les plus grands spécimens. Sa pupille forme une fine fente verticale qui s’élargit la nuit pour devenir presque circulaire, comme celle des chats et des vipères.

Ses couleurs varient selon ses humeurs, mais il est, généralement, gris bleuté avec des points blancs et rouges régulièrement espacés, et des excroissances. Les mâles ont des pores fémoraux (petits points) en forme de “V” au-dessus du cloaque. Ils sont plus colorés et plus imposants que les femelles. La base de la queue du mâle est plus large en raison de la présence de 2 hémipénis.

Comme la plupart des congénères de son espèces, le Tokay possède des doigts élargis en raquettes. Cependant, l’animal présente la particularité d’avoir des setae : il s’agit de poils microscopiques situés sous ses pattes, qui offrent un grand pouvoir d’adhésion sur des supports lisses, verticaux. Dés lors, il peut se mouvoir sur des plafonds.
  • PLUS DE 830 ESPÈCES RECENSÉES

Le Gecko est un reptile qui appartient à la famille des “Gekkonidae”.

Le terme “Gecko” regroupe environ 830 espèces de lézards.

Ce reptile est très courant dans toute l’Asie du Sud-Est. Outre la Thaïlande, on le trouve au Bangladesh, en Inde, au Népal, Cambodge, Laos, Vietnam, en Malaisie, dans le Sud de la Chine, aux Philippines et en Indonésie. Il a été aussi introduit aux États-Unis et en Martinique.

Le nom “Gecko” provient du malais “Gekoq” qui est une onomatopée correspondant au cri d’un Gecko indonésien.

Le Gecko Tokay est nocturne ou crépusculaire. Cette espèce vit, généralement, entre 10 et 20 ans, ce qui est énorme pour un animal de cette taille. Il est plutôt massif, doté d’une grosse tête à la mâchoire puissante, et peut mesurer jusqu’à 35 cm pour les plus grands spécimens. Sa pupille forme une fine fente verticale qui s’élargit la nuit pour devenir presque circulaire, comme celle des chats et des vipères.

Ses couleurs varient selon ses humeurs, mais il est, généralement, gris bleuté avec des points blancs et rouges régulièrement espacés, et des excroissances. Les mâles ont des pores fémoraux (petits points) en forme de “V” au-dessus du cloaque. Ils sont plus colorés et plus imposants que les femelles. La base de la queue du mâle est plus large en raison de la présence de 2 hémipénis.
  • UN CHASSEUR HORS PAIR

Le lézard fréquente la forêt tropicale, il est arboricole, mais aussi insectivore et carnivore. On le rencontre souvent dans où à l’extérieur des habitations, il rôde autour des lampes, ayant compris que cette lumière attirait les insectes. Le Tokay chasse à l’affût.

Son Menu ordinaire se compose donc d’insectes, mais il n’hésite pas à s’attaquer à des jeunes serpents, des oisillons, et même de petits mammifères (comme des souriceaux) ou de petits reptiles (dont, à l’occasion, de sa propre espèce). Il rampe vers sa proie, puis bondit sur elle, et s’en saisit avec la gueule. Là, il ne lâche plus sa victime, lui cognant la tête contre le sol jusqu’à ce qu’elle soit assommée. Il ne lui reste plus qu’à la déchiqueter avec ses petites dents bien acérées. Mais si la proie reste immobile, elle a toutes les chances de s’en sortir. En effet, le Tokay ne distingue pas les formes figées, son excellente vue ne détecte que les mouvements. Il ne se nourrit que de proies vivantes, et sont aussi très appréciés car ils mangent les insectes nuisibles.

Le Tokay est très territorial, si vous en attrapez un et le relâchez quelques kilomètres plus loin, vous avez de grande chance de le voir revenir après un certain temps. En général, on n’en trouve qu’un seul spécimen dans une maison ou parfois un couple, il supporte très mal ses congénères comme c’est souvent le cas chez les reptiles.

  • UN CRI RECONNAISSABLE

Le Gecko Tokay ne possède pas de paupières mobiles. Son œil est recouvert par une paupière soudée et fixe. Elle le protège et pour nettoyer ses yeux, il utilise sa langue.

Le reptile possède l’étonnante faculté d’émettre des vocalises, parfois même très sonores. La famille des Geckos est la seule, chez les lézards, à produire des sons. En effet, leur larynx est pourvu de cordes vocales. Le Tokay est réputé pour ses cris stridents. Son cri sert à prévenir les éventuels intrus de sa présence. Aussi bizarre que cela puisse paraître, on dit que le Gecko aboie.

Seul le mâle est doué de la “parole”. Il pousse des cris étranges, rappelant tantôt un aboiement, tantôt le chant d’une cigale ou le croassement d’une grenouille.

Le Tokay possède 3 cris nettement différents :
  • Un cri d’appel
  • Un cri de détresse
  • Un cri associé à la période de reproduction

Son cri d’appel fait songer aux 2 syllabes “To-kay”, d’où son nom. On peut entendre son cri à plus de 100 mètres à la ronde.

Ce Gecko possède de puissantes mâchoires, si vous essayez de l’attraper il peut vous mordre avec force et sa morsure est douloureuse. Le Gecko Tokay est d’ailleurs réputé pour ses morsures.

Le Tokay, en cas de danger, peut abandonner sa queue à l’ennemi. Elle se détache facilement et continue à remuer quelque temps. Cette diversion permet au reptile de fuir. Une nouvelle queue, moins souple, repousse assez rapidement.
  • PORTE-BONHEUR

Dans certains pays d’Asie, notamment, en Thaïlande et en Malaisie, le Gecko Tokay est considéré comme sacré, et porterait bonheur. Par exemple, il est perçu comme un animal bénéfique. Sa présence dans une maison est un signe positif. S’il s’installe dans une maison nouvellement construite, les habitants en concluent que c’est un présage de prospérité. Et s’il émet son cri 7 fois de suite, la chance vous sourira à coup sûr !

Cependant, dans le Royaume de Siam, il y a une superstition  qui dit : “Ne quittez pas votre maison si vous entendez un Tokay hurler.

C’est la nuit. Vous êtes sur le point de quitter votre maison en vue de passer une belle soirée entre amis. Tout à coup, vous entendez un Tokay pousser son cri si reconnaissable. Arrêtez-vous, là ! Ne quittez pas votre maison ! L’animal vous avertit que quelque chose de mauvais risque de vous arriver.

A moins que le lézard ne se méfie de vous et de ce que vous vous apprêtez à faire…

Source: Kohlidays

DANS L'AIR

  Les Moustiques

bestioles venimeuse thailande
En Thai: young (ยุง)

Le moustique se développe à partir d’une larve aquatique avant de se métamorphoser pour effectuer sa phase adulte dans le milieu aérien.
La phase larvaire aquatique permet d’expliquer la forte présence des moustiques à proximité des rivières, étangs et marais.
Chez la plupart des espèces de moustiques, la larve se nourrit d’algues microscopiques du plancton; de rares espèces ont une larve prédatrice qui se nourrit d’autres larves d’insectes.

Une fois adulte, le moustique se nourrit exclusivement de nectar de fleurs variées. Contrairement aux idées reçues, il ne se nourrit pas de sang.
La piqûre du moustique est effectuée uniquement par une femelle fécondée, et n’est pas destinée à son alimentation, mais à la maturation des œufs avant la ponte.
Il faut noter que certaines rares espèces de moustiques n’ont pas besoin de sang pour leur maturation, et donc ne piquent pas.
On observe une grande variété de comportements suivant les espèces. Certaines vont s’attaquer à l’être humain, d’autres à du bétail, à des oiseaux ou à des reptiles.
On dit souvent que les moustiques ne piquent que la nuit, en vérité il existe des espèces diurnes, d’autres nocturnes ou crépusculaires.

L’idée que le moustique ne pique que la nuit vient sans doute du fait que les espèces les plus répandues en Europe appartiennent aux genres Culex et Aedes qui ont des mœurs nocturnes.

Les maladies transmises par les piqûres de moustique

Le moustique est le vecteur de graves maladies, les principales sont :
  • Le paludisme (malaria)

Le paludisme est une maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques.
Il n’est présent en Thaïlande que dans des zones très limitées, les forêts et frontières.
La grande majorité du pays, composée de plaines et de rizières, en est préservé.
Dans les zones touchées par le paludisme, il n’y a risque de transmission que la nuit.
Voir aussi :
Paludisme en Thaïlande, faut-il prendre un traitement antipaludéen ?
L’Artemisia Annua, un traitement antipaludéen naturel
  • La Dengue

La dengue est une maladie endémique en Thaïlande.
Une épidémie de dengue sévit actuellement dans tout le pays, plus particulièrement dans le nord et le centre.
La maladie est propagée par la piqûre d’un moustique, actif de jour, il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques).
La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre (la prise d’aspirine est déconseillée).
Il existe une méthode naturelle pour se soigner voir nos articles :
La dengue peut se soigner avec du jus de feuille de papaye !
Le Papayer et son fruit la papaye, utilisation et propriété médicinale


  • L’encéphalite japonaise

Cette maladie, qui n’existe qu’en Asie, se transmet par des moustiques, en zone rurale.
Heureusement très peu de cas sont recensés en Thaïlande mais le risque est présent.
Le virus de l’encéphalite japonaise est transmis par la piqûre du moustique Culex tritaeniorhynchusa, moustique qui ne pique que le soir (à la tombée de la nuit et toute la nuit).
Sa piqûre est douloureuse et donc ne passe pas inaperçue.
Les villes sont en général épargnées et la transmission de la maladie est maximale dans les zones rurales où pullulent les moustiques, surtout pendant la période des pluies ou de la mousson.
  • Le chikungunya

Maladie virale transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes qui pique en journée.
Il est responsable d’une forte fièvre accompagnée de douleurs articulaires intenses (en swahili : chikungunya= « marcher courbé »).
Il n’existe ni vaccination, ni traitement spécifique.
Un médecin doit cependant être consulté.
Seules les mesures de protection contre les piqûres de moustiques peuvent protéger le voyageur.
Le jus de feuille de papayer pourrait aider d’après un herboriste mauricien, voir lien plus haut.
  • Le zika

C’est la maladie « à la mode », très médiatique, mais le Zika existe depuis des années en Thaïlande et ne provoque en général que les symptômes d’une petite grippe.

Il faut faire attention aux chiffres alarmants donnés par la presse, faire la différence par exemple entre les femmes enceintes qui « seraient contaminées » par le virus Zikaet celles très rares, qui mettent au monde un bébé microcéphale à cause du zika.
Jusqu’à aujourd’hui, le seul pays qui a connu une incroyable hausse de microcéphalie qui serait « due auzika » est le Brésil.
Les cas de microcéphalies découverts aux USA et en Europe viennent de personnes ayant contracté la maladie en Amérique du Sud, mais les médias se gardent étrangement de dire de quel pays d’Amérique du Sud il s’agit, mais comme il n’y a eu qu’un pays touché, le Brésil, il est fort probable que ces cas viennent aussi de là.
Et les zones où il y a eu un nombre très élevé de microcéphalie, sont d’après des médecins brésiliens, des zones où un insecticide a été ajouté à l’eau du robinet.
Mais d’après l’OMS, c’est un hasard, car cet insecticide, qui est à ma connaissance le seul insecticide donné à boire à toute une population, est inoffensif.
L’OMS qui est à l’origine de l’introduction de cet insecticide dans l’eau de boisson quotidienne de ces brésiliens affirme que le pyriproxyfène bloque seulement le développement des larves de moustiques, pas des fœtus humains…


Source: toutelathailande.fr

EN MER

  Les Méduses

bestioles venimeuse thailande

QUE FAIRE EN CAS DE PIQÛRE DE MÉDUSE ?

La première chose que vous devez faire est de « laver la zone touchée avec de l’eau chaude ou de l’eau de mer pendant 30 secondes pour empêcher le venin d’ entrer dans le sang. »

Un contact avec ses méduses entraîne une douleur aiguë et une rougeur sévère, puis enflure et des cloques. Si vous en êtes victimes, lavez les blessures immédiatement à l’eau salée – ou encore mieux avec de l’eau vinaigrée. Mais surtout pas avec de l’eau douce ni même de l’alcool. Cela aggraverait la douleur. 

C’est la saison de la mousson en Thaïlande, ce qui explique pourquoi ces créatures apparaissent sur la plage. Les sauveteurs de l’île sont préparés aux gestes à faire si vous êtes piqué.

Sinon, étalez du sable sur la peau et après environ 10-15 minutes grattez délicatement (par exemple une carte de crédit). La mousse à raser aussi a fait ses preuves pour nettoyer une morsure de méduse. Ensuite, il faut refroidir la zone touchée avec de la glace et éventuellement aller à l’hôpital.

En théorie sauf allergie ou autre problème de santé entraînant des complications, la piqûre de méduse ne présente pas de danger vital. Chez les personnes affaiblies ou souffrant d’allergies, par contre, le danger est réel et peut conduire à un choc allergique, qui nécessite un traitement immédiat dans un hôpital.

  La "Cubomeduse" ou en anglais: Box Jellyfish

bestioles venimeuse thailande

Le Ministère de la Marine Thaï a mis en garde contre les attaques de méduses après qu'une espèce hautement toxique a été trouvée au large de Koh Phi Phi dans la province de Krabi.

La cubomeduse n'est pas commune dans les eaux thaïlandaises. Les méduses sont connues pour leur venin puissant. Le vinaigre est la meilleure solution pour réduire la douleur causée par une méduse avant que la victime ne soit envoyée à l'hôpital.

L'eau ne doit pas être utilisée, car cela augmente la douleur.Des plantes vertes se trouvant souvent proches des plages auraient elles aussi des effets calmants.


La cubomeduse est une espèce d'invertébrés très dangereuse.

Bien nommée avec une structure de corps en forme de cube et de longs tentacules traînants, plusieurs espèces de méduses boîte sont extrêmement venimeuses, y compris le Carukia barnesi, le Malo kingi et le Chironex Fleckeri.

La Cubomeduse est capable d'atteindre des vitesses allant jusqu'à 1,5 à 2 mètres par seconde, soit environ 4 noeuds (7,4 km / h, 4,6 mi / h), ce qui est plus rapide que la plupart des humains qui peuvent nager. La vitesse de sprint moyenne chez les humains est de 1,64 mètre par seconde.

Sa structure corporelle est également complexe: elle a un système nerveux bien conçu qui lui permet de se déplacer rapidement, une structure semblable à celle d'un cerveau, et vingt-quatre yeux qui peuvent détecter la différence entre la lumière et l'obscurité.

Contrairement à la plupart des méduses, la Cubomeduse est assez habile pour naviguer autour des obstacles et nager rapidement à un endroit désiré. Elle peut atteindre jusqu'à 10 pieds de longueur, en raison de ses longues tentacules, et peut peser jusqu'à 4,5 livres.

  Dragonfish (PTEROIS VOLITANS)

bestioles venimeuse thailande


Habitat: Dans les régions côtières, principalement dans les récifs coralliens.

On peut trouver ce specimen près des coraux et sur les côtes rocheuses. Les plongeurs et les amateurs de snorkeling doivent être particulièrement prudents.

Ce poisson est très agressif. Une piqûre d'une de ses aiguilles provoque une douleur immédiate et extrême, et la zone infectée commence à gonfler immédiatement!

thailand snakes
N'essayez pas d'appliquer quoi que ce soit, mais consultez un médecin immédiatement!

  Poisson Pierre (SYNANCEIA VERRUCOSA)

bestioles venimeuse thailande

Le Poisson-Pierre (Synanceia verrucosa), est le poisson le plus venimeux au monde. Il vit dans les eaux chaudes peu profondes des mers de la région indopacifique. Ventru et trapu, il mesure jusqu'à 45 cm, et se trouve souvent posé sur des coraux, des pierres ou enfoui dans le sable. Il se nourrit de petits poissons et de crevettes en ouvrant la bouche à la vitesse de l'éclair (autre record !). Sa peau sécrète un mucus capable de fixer des algues, des débris coralliens ou du sable, ce qui lui permet de se fondre dans son environnement.

Un étrange poisson qui fait le malheur du baigneur

Cette particularité, associée à une immobilité presque totale, fait de ce poisson un maître du camouflage ! Il possède également un redoutable système de défense : 13 épines dorsales érectiles, de 3 à 5 cm, reliées à des glandes à venin ainsi que des épines venimeuses sur les nageoires pelviennes et anales. Ce venin, très puissant, reste toxique 48 heures après la mort du poisson, ce dernier pouvant survivre 24 heures hors de l'eau.

Généralement, les victimes sont des baigneurs qui posent le pied sur l'animal. Les envenimations au niveau de la main sont plus rares (poisson touché par inadvertance, ramassé par curiosité...). Le venin est expulsé lors de la pénétration de l'épine dans la peau de la victime.
thailand snakes
N'essayez pas d'appliquer quoi que ce soit, mais consultez un médecin immédiatement!

  Cobra de Mer, The Banded Sea Krait (Laticauda colubrina)

bestioles venimeuse thailande

Parmi les serpents marins, la dose fatale de venin du cobra de mer (Laticauda colubrina), dit aussi tricot rayé commun, est de 1,5 mg. Le reptile produisant de 10 à 15 mg de venin, chaque morsure peut tuer jusqu'à dix personnes, ce qui en fait potentiellement l'une des créatures les plus mortelles du monde.

Les serpents marins sont également appelés serpents à queue plate. En effet, l’adaptation à la vie marine se manifeste par l’aplatissement latéral de la queue. Cette caractéristique facilite la nage.
Les narines et l’échancrure rostrale sont fermées par des dispositifs spéciaux. Les poumons, très allongés, assurent une grande réserve d’air pour les immersions prolongées.

Ces serpents font partie de la sous-famille des Hydrophiinés. Ils se nourrissent presque uniquement de poissons.
Ces serpents ont un venin plus toxique que celui des espèces terrestres mais ils ne mordent qu’exceptionnellement l’homme.

Pouvant mesurer au maximum 1,50 m, le cobra de mer arbore une robe bleu clair ornée de bandes noires.
Sa répartition est assez vaste : Nouvelle-Guinée, îles du Pacifique, Philippines, Asie du Sud-Est, Sri Lanka et Japon.

Heureusement pour la plupart des nageurs et plongeurs, il est peu agressif, et ses crochets sont placés loin en arrière.

Le tricot rayé passe le plus clair de son temps à rôder au fond de la mer et sous les fissures du corail, en quête d'anguilles et autres petits poissons. La plupart des victimes humaines sont des pêcheurs, mordus alors qu'ils démêlent les serpents de leurs filets ou trient leurs prises.

Laticauda colubrina passe beaucoup de temps sous l'eau, ne faisant surface que brièvement pour respirer. Il va à terre pour digérer sa nourriture, muer, s'accoupler et pondre.
A terre, il assure également sa thermorégulation.

C’est le seul Hydrophiiné ovipare. Avant de s’accoupler, les individus se rassemblent par milliers, en hiver, sur des îlots sableux. Les femelles pondent leurs œufs en été, dans le sable humide.

thailand snakes
Transporter le blessé immédiatemet à l'hôpital le plus proche

  Autres bébêtes (très courantes) à éviter

Il y a un certain nombre de bestioles qui peuvent occasionner un certain danger:

  • Les chiens : certains peuvent être porteurs de maladies particulièrement dangereuses comme la rage par exemple. Rares sont les chiens vaccinés, et nombreux sont souvent errants... pouvant provoquer des accidents de scooter le long des routes. 

  • Les fourmis : certaines espèces sont très agressives. Elles mordent et projettent des jets acides occasionnant de graves blessures aux tissus corporels touchés. Notamment de toutes petits fourmis que l'on peut trouver dans un jardin, très très 

  • Les singes : ils peuvent avoir un comportement agressif et sont parfois, eux aussi, porteurs de maladies contagieuses. Eviter de les approcher, ils ont tendance à être "voleurs" : lunettes de soleil, appareil photo...

  • Les chenilles venimeuses : certaines chenilles sont capables de vous inoculer un venin très puissant qui vous causera de sérieux désagréments. Alors attention à ne pas les toucher !