La Route 12 entre Khon-Kaen et Sukhothai

 Voyage au Coeur de la Thaïlande...

Route 12
Je vous emmène cette fois-ci pour une longue, mais ô combien belle balade d'Est en Ouest dans ce pays où il fait toujours aussi bon vivre.

Cette longue virée nous permet de relier Khon-Kaen au Parc Historique de Sukhothai. Quatre cents kilomètres à parcourir sur une très belle et excellente route, paisiblement en prenant le temps de découvrir et de visiter des endroits superbes, et l’occasion aussi de découvrir ou redécouvrir que la Thaïlande... ce n’est pas que Phuket et ses plages de sable blanc ou encore la vie nocturne de Patong et le tourisme de masse qui engendre bon nombre d’excès dans bien des domaines.

Là, ce serait plutôt un retour vers une vie paisible, plus authentique, en croisant des gens accueillants et calmes loin de toute pollution et aussi des hordes de touristes bruyants, envahissants, parfois impolis et manquant complètement d'éducation.

Rares sont les gens dans ces endroits sachant s’exprimer en anglais, mais peu importe, on finit toujours par se faire comprendre: le language des mains, des yeux, un sourire... 

Rares aussi, les restaurants européens dans ces contrées reculées, mais lorsque votre séjour se passe si bien, la nourriture thaï est largement appréciable au point d’arriver à vous passer de vos habitudes pendant une telle visite.

A Phitsanulok, j’ai particulièrement apprécié les restaurants flottants se trouvant sur la rivière Nan, offrant la possibilité de dîner accompagné de petits groupes de musiciens au son de musiques thaï fort agréables.

A l'exception du Wat Phra Si Rattana Mahathat que tout le monde appelle Wat Yaï (le grand temple), il n'y a pas grand-chose à visiter à Phitsanulok. Généralement, les voyageurs ne font que passer la nuit sur la route qui les mène à Sukhothaï à 60 km de là. D'autres temples comme le Wat Ratburan joliment éclairé à la tombée de la nuit ou encore la fabrique de bouddhas et le jardin aux oiseaux sont intéressants à visiter. Le marché de nuit est très attractif aussi.

 Bienvenue sur la Route 12...

Route 12
Route 12

Une balade pleine de charme

La Route 12 est une route magnifique reliant la ville de Sakon Nakhon à l'Est en plein pays Isan à la ville de Tak complètement à l'opposé et à l'Ouest du pays, proche de la Birmanie. Entre ces deux villes, la distance est de 672 km. 

Mais aujourd'hui je vous emmène à la découverte d'une partie de cette route, à savoir de Khon-Kaen grande ville du pays Isan, au Parc Historique de Sukhothai  dans le Centre du pays. la distance pour cette portion de route n'est que de... 380km.

En venant de Khon-Kaen, celle-ci vous fait traverser deux chaînes de montagnes dont l'altitude ne dépasse guère 1000 mètres mais offrant des paysages fantastiques: verdure, végétation sauvage et dense, vallées, rivières et même des éléphants sauvages pouvant être croisés dans le  Parc National de Nam Nao.

Sur les différentes cartes figurant tout au long de cet article, on peut apercevoir les massifs montagneux (vert foncé)... ainsi que les principaux sites attractifs. En cliquant sur les cartes, vous obtiendrez un agrandissement.

 Pour vous situer... 1ère Etape

Cette carte, n'est ni plus ni moins qu'un agrandissement de la précédente... 

Nous avons laissé derrière nous Khon-Kaen et son pays Isan.

Chum Phae qui se trouve à 85 km de la capitale Isan, pourrait être  presque considérée comme une sorte de «frontière» tellement la différence est flagrante entre les deux régions, celle que nous venons de quitter, et celle dans laquelle nous pénétrons tranquillement.
Route 12

 Le Parc National de Nam Nao

De Chum Phae à Lom Sak

Les grandes étendues désertes, plutôt arides et sèches du pays Isan ont laissé la place à des champs verdoyants et arrosés, où la culture est très active : légumes, fruits, tabac, canne à sucre, riz, bref... beaucoup de monde dans les champs à s'activer.

Quelques kilomètres parcourus dans cette zone précédant les premières montagnes, et nous commençons la montée jusqu'à environ 1.000 mètres d'altitude pour nous retrouver et découvrir un paysage désertique et sauvage: c'est le Parc National de Nam Nao qui nous montre ses étendues à perte de vue.

De nombreux panneaux préviennent les usagers de la route de faire très attention aux éléphants sauvages pouvant brusquement se retrouver sur cette route. 

Il vaut mieux éviter de klaxonner et s'en écarter le plus vite possible. Un éléphant sauvage, n'a rien à voir avec les éléphants de zoo ou de camps de dressages touristiques.

Il arrive parfois qu'une voiture se fasse attaquer par l'un de ces pachydermes pas si dociles que ça et le résultat est souvent bien surprenant: voiture complètement détruite. C'est le coup classique de l'animal sauvage qui est surpris, dérangé et qui prend peur... il ne cherche qu'à se défendre ! des réactions très violentes voires dangereuses peuvent en découler comme cela arrive de temps à autres.

Dans ce premier massif montagneux, vous ne trouverez aucune station d'essence, aucun garage, aucun commerce: rien... et ce, sur environ 60 kilomètres... à part le risque de rencontrer un éléphant... un sentiment d'isolement évident qui vous dépayse c'est sûr, mais pas de quoi prendre peur. La route est belle à contempler, et  je peux vous assurer que c'est un plaisir.

Impressionnant !

Voila ce qui peut arriver en pleine jungle...
Les éléphants ont toujours l'air très lents, très paisibles... mais pas partout !!
Sur ce petit film, je suis presque plus étonné du calme et de la réaction de cet homme, 
que par l'apparition soudaine de l'éléphant sauvage...
En tout cas, j'en connais plus d'un qui aurait fui en criant...

 Suite de ce périple... 2e étape !

Nous avons quitté le district de Lom Sak et ses paysages de culture.

Nous commençons notre montée vers la seconde montagne de la journée, un peu différente de la précédente.
A noter aussi que la portion de route qui se situe entre Phitsanulok et Lom Sak est en travaux. Celle-ci est en train de passer en quatre voies !
Route 12

Retour vers les 60's au Coffee-Shop de la route 12

Un endroit plein de nostalgie 

Nous nous retrouvons vite à environ 800 à 1000 m d'altitude et là aussi les paysages sont superbes. Si la région du Parc de Nam Nao traversée  précédemment était désertique, ici, c'est plutôt le contraire. On y trouve bon nombre d'habitations, de guesthouses, d'hôtels et de restaurants. Nous ne sommes plus dans le Parc National de Nam Nao !

Tranquillement, nous arrivons à un coffee-shop assez original en ce sens où il vous emmène directement dans un autre monde, celui des années 60, « les 60's US »!

On y trouve de vieilles pompes à essence, un vieux School-Bus, des motos, des juke-box, des tourne-disques, bref un magnifique retour en arrière aggrémenté par une ambiance musicale: musique d'époque diffusée discrètement dans le restaurant, dans les boutiques, sur la terrasse... ça fait drôle d'entendre les Beatles, les Bee-Gees, Simon&Garfunkel, Otis Redding ou encore Percy Sledge en plein centre de la Thaïlande... mais quel bonheur éprouvé pendant cette visite et cette découverte... de quoi se laisser prendre par une certaine nostalgie...

Un endroit calme malgré les passages assez nombreux des touristes (de rares européens) qui, à tour de rôle viennent visiter cet endroit dans ses moindres recoins et boire un café sur la terrasse panoramique.

Un bien bel endroit, agréable et appréciable, mais tout de même assez surprenant de trouver une telle ambiance complètement américaine et rétro en pleine Thaïlande.

  16°46'58.27"N - 101° 4'59.66"E
Vous trouverez un article consacré à ce lieu avec d'autres photos en cliquant ici:   Le Coffee-Shop des 60's

 Wat Phasorn Kaew, une perle dans la montagne !

Nous laissons derrière nous cette époque bénie, celle des 60's... et reprenons le cours de notre périple.

La route qui serpente tranquillement continue de nous en mettre plein les yeux: sensation que j'apprécie bien évidemment. Roulant paisiblement, nous apercevons au loin un dôme assez étrange au milieu des montagnes, et plus nous nous en approchons, plus le mystère nous envahit. Est-ce un temple ? quel genre de temple...?

Intriguant d'abord, surprenant ensuite, ce temple tout récent que nous allons découvrir est absolument splendide et vaut largement le détour.

Le travail accompli est remarquable. Sa situation au milieu des montagnes de Khao Kho est une invitation à la méditation.  Le Wat Phasorn Kaew domine toute la région de ses 850m d'altitude.

Son emplacement offre au visiteur un appréciable sentiment de bien-être et de tranquillité, avec des vues superbes sur les montagnes environnantes.

Ce temple tout récent se situe à « Khao Kho », non loin de « Kaem Son » sur la route 12. Cette région est également surnommée la Suisse de Thaïlande en raison de la beauté des paysages environnants, de la montagne et de l’air frais. 

Le temple est encore méconnu même par les thaïlandais.

La pagode principale ainsi que les bâtiments environnants sont ornés par plusieurs millions de carreaux de mosaïque colorée et autres poteries superbes.
Vous trouverez un article consacré à ce temple avec d'autres photos en cliquant ici:    Le Wat Phasorn Kaew

 16°47’23.07″N  - 101° 2’57.27″E
A quelques kilomètres de ce temple particulier, en direction de Phitsanulok,
la route longe une rivière, la Wang Thong, sur laquelle de bien belles chutes offrent au visiteur un spectacle de toute beauté.

 Les Chutes de Kaeng Sofa sur la Wang Thong

Kaeng Sofa Waterfall

Le long de cette superbe Route-12, la rivière Wang Thong (ancien nom: Nam Khek) offre des paysages magnifiques, pour preuve cette première chute de Kaeng Sofa, qui pourrait aisément servir de décors naturel pour un film d'aventures du style Indiana Jones ou équivalent. Il ne manque que quelques serpents, quelques crocodiles, quelques éléphants et pourquoi pas un ou deux tigres du Bangale !


 Les Chutes de Kaeng Song

Kaeng Song Waterfall

Durant la saison des pluies, l'abondance d'eau est telle, que les chutes deviennent quasiment invisibles. Les courants qui se sont transformés en rapides sont devenus bien trop puissants, dangereux et inaccessibles pour les simples baigneurs du dimanche.

Le bruit des chutes est impressionnant par endroit, la puissance aussi mais que le spectacle est beau !

En tout cas, nous... nous nous retrouvons sur place aujourd'hui à la bonne période: courant pas très fort et de nombreux baigneurs venus de la ville voisine de Phitsanulok. Les loueurs de chambres à air sont là également... histoire de permettre aux enfants d'aller s'amuser dans l'eau. Bien belle ambiance d'un dimanche après-midi. 

Le bruit des chutes est impressionnant par endroit, la puissance aussi mais que le spectacle est beau !

 16°51'57.66"N - 100°37'52.07"E

Vous trouverez un article avec d'autres photos en cliquant ici:  Kaeng Sofa Waterfall
 
 Jetez un coup d'oeil à la vidéo qui suit... 

 Pour les accrocs du Rafting !

L'attraction principale de la Wang Thong est constituée par ses chutes et la possibilité d'y pratiquer le rafting, notamment dans les rapides de Wang Nam Yen dans le Parc national de Thung Salaeng Luang. Certaines sections de la Wang Thong sont de niveau 5 sur l'échelle de difficulté des rapides (le dernier niveau navigable : extrêmement difficile). Ce niveau de difficulté dépend du volume des eaux : à la saison des pluies, de juillet à octobre, la vitesse des rapides augmente.

En juin 2005, la province de Phitsanulok a lancé une campagne avec le slogan : «Savourez un café à Kaeng Song, Pagayez sur les rapides de la Nam Khek» et organisé le premier Khek River Rafting Festival. Le suivant a eu lieu du 7 juillet à la fin du mois d'octobre 2006. En 2007, il a eu lieu du 1er juillet au 31 octobre sous le nom « Kaeng Song Cafe - Khek river rafting festival ».

Pour ce type de sortie plutôt sportive, la meilleure période se situe entre Juin et Octobre.
Mais je vous conseille de cliquer sur ce lien qui vous donnera d'autres infos utiles...

http://www.phitsanulok-guide.com/Tour/Package_tour.html
ou encore...
http://thailandguidetravel.blogspot.com/2013/08/rubber-boat-rafting-at-kek-river.html

 Continuons notre route... 4e étape !

et passons quelques heures à Phitsanulok... avant de nous rendre à Sukhothai

route 12

 Phitsanulok

Quelques heures à Phitsanulok

Phitsanulok est située au cœur des plaines centrales de la Thaïlande, à 45 mètres d’altitude, sur la Nan, sur laquelle on trouve encore quelques maisons flottantes ainsi que des restaurants, mais de moins en moins avec le temps...
Phitsanulok est reliée à la capitale par le réseau ferré nord, qui joint quotidiennement Chiang Mai à Bangkok (Gare Hua Lamphong).
La ville possède également un aéroport international, qui est un important carrefour aérien, avec notamment des vols réguliers vers la métropole, grâce à Nok Air, une compagnie aérienne thaïlandaise à bas coûts (low-cost) basée à l'aéroport international Don Muang de Bangkok.
Des bus permettent également de se rendre de Phitsanulok aux principales ville du pays. Pour les trajets longue distance, c'est le moyen de transport numéro 1 en Thaïlande car le réseau est dense et les tarifs abordables.

Vers l’est, les chutes d’eau et les parcs nationaux (Thung Salaeng Luang, Phu Hin Rong Kla, Namtok Chat Trakan et Kaeng Chet Khwae) offrent des occasions de promenades au milieu de la nature fortement agréables.

Au centre de la ville, le Wat Phra Sri Rattana Mahathat qui fut construit en 1357.
En 1419, le roi de Sukhothaï Sailuethai, vassal d'Ayutthaya, transféra sa capitale de Sukhothaï à Phitsanulok. La ville resta capitale du royaume de Sukhothaï jusqu'à la disparition de celui-ci en 1448.
Le roi d'Ayutthaya Borommatrailokanat transféra à son tour sa capitale d'Ayutthaya à Phitsanulok en 1463 pour mieux contrôler les frontières du nord de son royaume lors de la guerre contre le Lanna (1456-1474). C'est durant son règne que furent construits le Wat Ratchaburana et le Wat Nang Phaya. Son successeur Boromma Ratchathirat III (1488-1491) ramena la capitale à Ayutthaya.
En 1555, le roi Naresuan le Grand naquit dans la cité, et la région fut un lieu de recrutement important durant les guerres qu'il mena contre les birmans de la Dynastie Taungû4.
En 1756, le roi Boromakot fit construire les portes intérieures en nacre du Wat Phra Sri Rattana Mahathat.

  16°49'25.16"N - 100°15'42.92"E

Les Rizières autour de Phitsanulok

Comment ne pas faire une petite halte et contempler autour de la ville, ces quelques rizières superbes. 

 Le Parc Historique de Sukhothai au petit matin...

Sukhothai la magnifique

Cette longue balade sur cette superbe Route 12 (380 kilomètres depuis Khon-Kaen) ne pouvait avoir de meilleur épilogue que la visite du magnifique Parc Historique de Sukhothai qui se trouve à une soixantaine de kilomètres à l'ouest de Phitsanulok. Ces kilomètres parcourus depuis le pays Isan furent un réel plaisir : paysages sauvages, temples, cascades impressionnantes, et pour finir un site de toute splendeur !

Cette étape est la dernière de notre virée touristique au centre de la Thaïlande.

J'ai volontairement scindé mes photos faites ici à Sukhothai en deux parties distinctes: celles du matin, et celles du soir... entre ces deux périodes, la lumière est complètement différente et offre des éclairages permettant d'obtenir des teintes vraiment splendides.

Photographies du matin...

Aux premières heures de cette belle journée ensoleillée, la première idée est de s'éloigner des hordes de touristes qui déambulent quelques fois n'importe comment, et puis, il faut bien reconnaître que de voir des groupes entiers se déplacer en désordre au milieu de ces ruines historiques n'a rien de vraiment réjouissant et pas très pratique pour faire des photos... bref, je me retrouve rapidement seul, libre de tout mouvement, j'ai toute latitude, toute liberté et tout le temps. Ma petite famille m'a abandonné, il faut dire qu'ici à Sukhothai le parc étant si vaste, des loueurs de bicyclettes se trouvent près de l'entrée principale... rien de plus facile de se balader à vélo dans ce parc magnifique. Je me retrouve donc tout seul pour faire mes photos...

Fin de journée au Parc Historique de Sukhothai...

Photographies du Soir...

Content de mes photos du début de journée, je reviens avec le soleil descedant. Il y a nettement moins de touristes, en tout cas moins de groupes. Ce serait plutôt des visiteurs isolés, seuls ou en couple... c'est bien plus agréable.
Le soleil descend petit à petit et les pierres prennent une couleur orangée vraiment superbe. Un moment vraiment appréciable, et qui va forcément donner des résultats sympa... j'en profite un max... faut dire qu'avec le vélo, il est facile de se déplacer d'un site à un autre en peu de temps... 
 17°1'45.80"N - 99°41'58.20"E
Vous trouverez un article consacré à ce site avec d'autres photos en cliquant ici: Sukhothai, du matin, au soir !

Le vélo... pour visiter le parc

Que vous visitiez le site le matin ou le soir, vous pouvez louer un vélo... 
30 bahts la journée ( moins de 1€ ) et vous voila parés pour parcourir les allées
et les étendues de ce site superbe qu'est Sukhothai.

Autre Article détaillé dans la même région:  Un Coffee-Shop des 60's