Chickungunya: un sacré parfum d'Arnaque

 Une Usine à Fric !

Chikungunya

Les hôpitaux privés de Phuket sont vraiment impressionnnats. Plus ça va et plus ils sont sophistiqués. Lorsqu'on entre dans un tel établissement, on entre dans un 5 étoiles. C'est grand, c'est spacieux, c'est moderne. On arrive même à se demander si on est dans un hôpital ou dans un hôtel de luxe... il ne manque plus que les salles de jeux avec machines à sous ! 

Lorsque vous vous garez sur le parking, on vient chercher en voiturette électrique... par contre j'ai rarement (quasiment jamais) été ramené à ma voiture avec ces voiturettes une fois mes factures payées...

Le personnel est largement en surnombre, il y a des traducteurs (allemands, français, italiens etc...), du personnel de nettoyage, des services de restauration, les infirmières, les médecins, le personnel secondaire...

Si vous prenez place dans un des lieux d'attente... vous pourrez observer les passages incessants du personnel en nombre incroyable. Si vous arrivez de France, vous serez extrêmenent surpris de voir tout ce manège, car ici, pas de problème de personnel... l'expression "sous-effectif" en Thaïlande, ça n'existe pas.

Lorsque vous restez quelques instants dans le grand hall du rez-de-chaussée, vous avez par moments l'impression d'être dans une fourmilière.

Mais tout cela....a un sacré prix au bout du compte ! 

En consultation... pour Chickungunya...

Chikungunya admission

Evidemment, lorsque vous n'avez pas la connaissance ni l'expérience de cette maladie... vous vous trouvez dans l'ignorance la plus complète, vous ne savez pas ce qui vous arrive. 

Avoir 39° de fièvre, ce n'est pas normal, vous avez forcément attrappé une saloperie, mais laquelle ?

A l'hôpital, on va aussitôt vous faire une prise de sang.

A Phuket... si vous avez une fièvre qui dure depuis la veille, il est fort possible que vous ayiez contracté soit la Dengue... soit le Chikungunya... cela peut-être aussi autre chose... vous le saurez assez vite. 

Pour vous aider à vous faire une première idée de votre mal... il suffit de vous informer, savoir par exemple si vous êtes dans une période d'épidémie, s'il y a de nombreux cas à cette période.. 

Les infirmières pourront forcément vous répondre. Si c'est le cas, il est fort possible que vous fassiez partie des victimes du moustique tigre ! ce n'est pas sûr à 100% mais il y a de fortes chances.

Chikungunya salle de soins

Dans le cas que nous venons de vivre (mon épouse se trouvant dans cette situation), le médecin nous montre le résulat de l'analyse sanguine. A priori, il y n'a que 70% de chance que ce soit la dengue, donc il y a un doute... Il nous dit qu'il transmet l'échantillon de sang à Bangkok pour une analyse complémentaire afin de savoir si c'est bien le Chikungunya... cela prend deux jours pour obtenir le résultat. Oui, il semble que le test du Chikungunya ne se pratique qu'à Bangkok. (confirmé par un autre hôpital plus tard)

Ces hôpitaux privés de Phuket sont très chers, tout le monde le sait: Les médecins ont comme souci majeur de rentabiliser, alors ils essaient de vous faire admettre par tous les moyens.

Méthode américaine oblige, ici, si vous ne payez pas à l'avance on ne vous soigne pas, même si vous arrivez avec une jambe sous le bras... tant que vous ne payez pas, on ne vous prend pas en charge c'est ainsi.

Dans la foulée, le médecin arrive à vous convaincre très facilement de vous faire admettre en hospitalisation.

Vous remplissez quelques documents... et vous êtes prié de payer de suite une somme de 20,000THB... sinon ça ne va pas plus loin. Eh oui: si vous ne payez pas une partie à l'avance on ne vous soigne pas quelle que soit l'importance du mal que vous avez.

Le déposit payé, il ne reste plus qu'à attendre que la malade soit installée dans une chambre.

Photo ci-dessus: mon épouse a passé plus de 4 heures dans cette petite salle de soins avant d'être transférée dans une chambre individuelle.

Chikungunya Hospitalisation

Le Chikungunya et la Dengue on un point commun: il n'y a pas de traitement spécifique. Le seul traitement est le paracetamol pour faire tomber la fièvre. 

Le lendemain en fin d'après-midi après avoir passé une première nuit... le médecin vient vous voir et vous confirme que vous avez bien le Chikungunya. Tiens, c'est bizarre, il avait dit qu'il fallait 2 jours pour avoir les résultats de l'analyse...

Dans la foulée, il vous annonce que, normalement, après-demain vous pouvez quitter l'hôpital... c'est à dire que vous aurez passé 3 nuits à l'hôpital, juste à bouffer du Paracétamol !

Une belle Arnaque

Chikungunya admission

Tout le monde ici à Phuket, sait que l'hôpital privé est une usine à fric.

Durant ces 3 jours (admission en chambre mercredi à 17h, sortie de chambre samedi 13h) = soit 3 nuits mais deux jours de soins en fait... 

Il n'y a pas eu la moindre intervention de chirurgie.. pas de soins intensifs... encore moins d'anesthésie... juste un suivi: prise de tension artérielle, et deux autres prises de sang (pour faire bien) et puis enfin, le traitement au Paracetamol.

Ajoutez à cela des repas thai de piètre qualité (au dire de mon épouse) autrement dit, difficilement mangeable, dégueulasse si vous préférez.

Pour cette prestation... 77,000 THB (2030€) 

J'ai écrit à l'hôpital en question en précisant que je trouvais ce prix scandaleux par rapport au niveau de soins... il m'ont répondu très calmement et très poliment en me demandant le numéro de téléphone de mon épouse... 

Quelques semaines plus tard, une employée de l'hôpital nous contactait par téléphone pour nous expliquer pendant de longues minutes que les analyses de sang envoyées à Bangkok pour le Chickungunya sont très honéreuses et que la facture finale s'en ressent. Bref, du n'importe quoi.

Nous nous sommes renseignés de notre côté... une analyse de sang pour le Chikungunya est bien effectuée à Bangkok mais n'est finalement pas si onéreuse que cela: prix 1,200 THB (source: Vachira Hospital).

Parallèlement, nous avons téléphoné à ce même hôpital pour demander le prix de la chambre standard (non-VIP) à la nuit... 

L'employée au téléphone nous demande: « Avez-vous une assurance ? » nous répondons: « Oui »

Dans ce cas le prix de la chambre est de plus de  12,000THB/nuit... Grosse surprise, je n'avais pas connaissance d'un tel montant puisque moi-même j'avais séjourné dans ce même hôpital quelques années auparavant.

Dans la foulée, nous posons la question à la même personne en demandant le prix de la même chambre mais sans avoir la moindre assurance... réponse de l'employée: « 4,500THB/nuit »

Cela veut dire tout simplement que pour 3 nuits passées avec assurance la chambre coûte 36,000THB et sans assurance ce prix ne sera que de 13,500THB (soit une différence de 22,500THB sur 3 nuits ! et donc par conséquent nos assurances qui se retrouvent avec des factures énormes... 

Qui paye ensuite les assurances qui augmentent leurs tarifs ?

Pour moi, ce prix de 77,000THB pour traiter une fièvre est complètement injustifié, et que je qualifie d'escroquerie.

Comparons: 

il y a environ 7 ans, j'ai passé 6 jours (peut-être 7) dans ce même hôpital pour être soigné de la dengue de type 1. Comme pour le chikungunya, le seul traitement était du paracétamol pour faire baisser la fièvre. La dengue étant un peu plus sérieuse que le chikungunya, j'avais droit à une prise de sang tous les matins au réveil (super agréable comme réveil, j'ai déjà connu mieux...) afin de surveiller le taux de plaquettes sanguines, car avec la dengue ce taux a tendance à chuter. Il y avait donc de ce point de vue, plus de raisons de rester à l'hôpital.

Lorsque le médecin m'annonça que les plaquettes étaient à nouveau à la hausse, ce qui était bon signe, je demandais aussitôt à quitter l'hôpital. J'avais donc passé 6 jours. 

La facture fut d'environ de 48,000THB/6 =  ce qui ramené à la journée donnait un résultat de: 6,800THB/jour 

Dans le cas présent... pour un traitement même moindre... nous en sommes à 77,000/3= 25,700THB/jour

Depuis... aucune autre explication de la part de l'hôpital.

En tout cas je suis assez en colère car vivant à Phuket depuis de nombreuses années, je peux vous dire que la somme indiquées ci-dessus est complètement déraisonnable. 

Autre Comparaison:

Si vous prenez un salaire moyen d'employé thai... de 14,000THB par mois (ce qui est déjà un salaire pas trop bas) 

Cette facture pour ces 3 nuits représente pour un thai plus de 5 mois de travail...  (je crois savoir que les thai ne sont pas facturés au même tarif que nous autres. C'est un peu comme au Zoo de Phuket... un thai va payer le billet d'entrée 80 bahts, un touriste, lui, va payer 500 bahts. Cet établissement est finalement un peu un zoo...

Un expatrié vivant à l'année avec un visa «Non-Imm O» par exemple, est obligé de justifier un revenu mensuel de 65,000THB/mois c'est la loi. Ces 3 jours d'observation pour pas grand chose, coûtent donc plus d'un mois de revenu à un expat... 

y'aurait pas un problème quelque part ..? 

Objectivement, je suis preneur de toute info, éclaircissement, explication

  Le Gouvernement Intervient...

 

Le gouvernement prend des mesures concrètes pour mettre fin aux tarifs excessifs pratiqués dans les hôpitaux privés

Les hôpitaux privés ne seront plus autorisés à profiter des patients avec des factures énormes après que les autorités ont adopté des mesures juridiques claires hier pour réduire les prix exagérés.

La nouvelle réglementation, qui contrôle le prix des médicaments, des fournitures médicales et des services médicaux, est entrée en vigueur hier.

De nombreux patients se rendent dans des hôpitaux privés pour éviter la foule et les longues files d'attente dans les centres médicaux de l’État, mais beaucoup se retrouvent «arnaqués».

Maintenant, avec autant de plaintes déposées contre des établissements médicaux privés, le gouvernement ne peut plus fermer les yeux. Plus tôt cette année, le secrétaire général de la Fondation pour les consommateurs, Saree Ongsomwang, a déclaré que, dans un cas, la facture des soins médicaux dépassait les 23 millions de Bt.

Dans un autre cas, un patient a dû payer 30 000 thb pour le traitement d'une simple diarrhée.

"Si les hôpitaux font appel à de nombreux spécialistes pour des symptômes simples, comme des maux de tête ou des maux d'estomac, uniquement pour faire payer aux patients des frais élevés, cela peut alors donner lieu à une plainte et à une action en justice", a déclaré hier le directeur général du Département du commerce intérieur, Wichai Phochanakit.

Il a ajouté que tout hôpital coupable d'avoir fourni des traitements inutiles et de surcharger les patients encourait sept ans de prison et / ou une amende de 140 000 Bt.

Depuis hier, les hôpitaux doivent -tout comme les importateurs, les exportateurs, les fabricants et les distributeurs- déclarer les prix d'achat et de vente de leurs produits. Les nouvelles règles couvrent 3 892 médicaments, fournitures médicales et services médicaux énumérés dans la Couverture universelle des patients en urgence.

«Si cela n’est pas fait, une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an et / ou une amende de 20 000 Bt plus une amende de 2 000 Bt / jour seront infligées pendant toute la période de retard», a expliqué Wichai. Il a ajouté que les prix déclarés par les hôpitaux figureront sur les sites Web de son département et des hôpitaux

"Les hôpitaux privés sont également tenus d'afficher un code QR sur leurs sites Web afin que les patients puissent vérifier facilement les prix", a-t-il poursuivi.

Une étude récente a révélé que dans certains hôpitaux privés, les médicaments étaient vendus à des prix ridicules. La marge la plus extravagante s'élevait à 8 766 %. Le même médicament peut coûter entre 11 thb et 28 862 Bt le cachet.

Par exemple, Orfarin coûte 2 bt le cachet, mais est vendu en moyenne dans les hôpitaux privés 13,7 Bt, et dans certains cas jusqu'à 36 Bt le cachet. L'amphotéricine-B coûte 452 Bt, mais est vendu en moyenne pour 937 Bt dans certains hôpitaux et atteint même 2 200 Bt dans certains endroits.

«Nos nouvelles règles visent à garantir des prix justes. Nous allons considérablement augmenter le nombre de médicaments, de fournitures médicales et de services médicaux couverts par la nouvelle réglementation », a déclaré Wichai.

Il a ajouté qu'à partir de maintenant, les hôpitaux privés doivent informer les patients, si nécessaire, du coût estimé du traitement.

"En outre, en vertu de la nouvelle réglementation, les ordonnances doivent inclure les noms génériques et commerciaux d'un médicament, la forme sous laquelle le médicament se trouve, la quantité et les instructions de consommation", a-t-il déclaré. "Les factures doivent également préciser le prix unitaire du médicament."

Wichai a ajouté que les hôpitaux qui ne se conformaient pas à la loi pouvaient faire face à cinq ans de prison et / ou à une amende de 100 000 Bt.

https://forum.thaivisa.com/topic/1103742-govt-takes-concrete-steps-to-stop-overpricing-at-private-hospitals/

Les clients de ces hôpitaux, comme les expatriés, ne peuvent que se réjouir. Reste à savoir si la loi sera appliquée avec sérieux car les hôpitaux privés appartiennent à des conglomérats très influents. Par ailleurs, dans certains cas, les hôpitaux publics pratiquent des tarifs, même s'ils sont justifiés, qui ne sont pas bon marché pour les étrangers (double tarification). Comptez 25 000 thb par jour dans le public en soins intensifs.

Source article : ThaiVisa The Nation 01/06/2019

 A mon tour, victime du Chikungunya mais dans mon hâvre de paix !

Chikungunya home

Quelques jours après le retour de mon épouse... c'est moi qui étais victime du Chikungunya, mais fort de l'expérience précédente, je ne pris même pas la peine de consulter un médecin. La fièvre a duré 3 jours entre 39 et 39.5... je me suis nourri de paracetamol... et 3 jours après tout était de nouveau en ordre...

Vu que j'ai consommé le reste de Paracétamol de mon épouse... dépense= 0THB

soit 0,00THB/jour


Vu les petites complications dues à cette maladie: douleurs articulaires, j'ai eu quelques dépenses pour des anti-inflammatoires achetés au super-cheap local: soit environ 220THB