Dengue vs Chickungunya

 Des Points Communs:

Dengue vs Chickungunya

Infecté par un moustique porteur de la dengue il y a environ 7 ans, je viens d'être à nouveau victime d'une infection virale: le chickungunya... il m'a paru intéressant de livrer ici mes impressions, de comparer les deux maladies

La Dengue et le Chickungunya ont trois points communs



❶ Il n'existe aucun vaccin, donc il est impossible de se protéger: les seules protections étant des produits anti-moustiques efficaces.

 Il n'existe aucun traitement pour soigner ces maladies: uniquement le paracétamol pour faire chuter la fièvre. 

 les deux virus sont retransmis par moustique porteur du virus et ne se transmettent pas par l'homme.

Diagnostic:

Dengue vs Chickungunya

Trois types de dengue (1 à 3) , mais un seul type de Chikungunya...

Pour la petite histoire, lorsque je me suis retrouvé en consultation après avoir été infecté par le virus de la dengue, le médecin que j'avais en face de moi s'exprimait dans un anglais assez incompréhensible. Les asiatiques ont un accent spécifique lorsqu'ils s'expriment dans une langue étrangère et il est parfois très difficile de les comprendre d'autant plus que dans le cas présent, ce médecin pour se protéger des microbes, portait un masque sur la bouche, ce qui n'était pas fait pour améliorer la compréhension, et lorsqu'il m'annonça que j'avais la dengue, d'abord, je ne comprenais rien ou du moins je comprenais vaguement « You have Denguee Tai One ». Je l'écoutais sans vraiment comprendre et pour moi, cela voulait dire: « Denguee Taïwan ». 

Tiens v'la aut'chose, je ne savais pas qu'il y avait une « Dengue de Taiwan...»

Bref, peu après le médecin me montrait ce qu'il avait écrit et là, enfin je comprenais: « Denguee Fever Type 1 ». 

Tout ça pour dire que parfois dans les hôpitaux, ce n'est pas toujours facile de comprendre votre interlocuteur et qu'il faut prendre l'habitude de déchiffrer les paroles, les mots, les accents des uns et des autres et être très vigilant. A préciser que dans ce genre d'hôpital privé, il y a souvent des interprètes et qu'il ne faut pas hésiter à demander leur présence au moment de l'entretien avec le médecin.

Ceci étant, les deux maladies ont des similitudes... mais ces similitudes sont assez limitées. On dira qu'elles ont des similitudes dans les premières heures, voire dans les premiers jours et dans le traitement... puisqu'il n'y a aucun traitement !

 Premiers Symptômes

Dengue vs Chickungunya

Les premiers symptômes...?  de la fièvre assez forte aux alentours de 39°. Mais ce n'est pas parce que vous avez une poussée de fièvre que vous avez forcément attrapé la Dengue ou le Chickungunya. Une prise de sang est nécessaire. 

Votre poussée de fièvre peut être une simple « crève » attrapée dans un magasin trop fortement climatisé. Les gens ici ont souvent tendance à pousser les « climes » trop fort et les grosses différences de températures entre intérieur/extérieur sont de vrais pièges.

Dans la plupart des hôpitaux vous obtiendrez le résultat de votre prise de sang dans les minutes qui suivent, en tout cas pour ce qui est de la dengue.

Pour ce qui est du Chickungunya, il semblerait qu'un test complémentaire est nécessaire et que votre échantillon de sang prélevé soit transféré à Bangkok, ce qui prend deux jours supplémentaires. Si le médecin envoie votre échantillon à Bangkok, c'est que les chances d'avoir la dengue ne sont que de 50%, voire 70% et ce n'est que le surlendemain que vous saurez de quel virus vous êtes infecté.

Est-ce une tactique pour essayer de faire hospitaliser le patient et de faire rentrer de l'argent dans l'établissement...? là est toute la question. Car durant les deux jours d'interrogation à savoir... ai-je la dengue, ai-je le chickungunya... on se trouve dans une situation embarrassante, on ne sait pas trop quoi faire.

Vaut-il mieux rester en observation, vaut-il mieux rentrer chez soi... il est clair qu'à ce moment-là, ce n'est pas forcément évident.

Dans mon cas personnel, je me suis retrouvé dans cette situation: mon épouse atteinte du virus... nous avons accepté une admission, et nous avons vu ce que cela a pu coûter pour 3 jours... quelques jours plus tard, ce fut mon tour d'attrapper cette vacherie, et là, fort de mon expérience toute récente avec mon épouse, je restais carrément chez moi.

Mais tout cela n'est pas si facile...

La Dengue Type 1 -  Mon Vécu !

Dengue vs Chickungunya

Lorsque j'avais attrapé la dengue il y a quelques années, forcément, j'étais vraiment mal foutu. J'avais de la fièvre, j'avais froid, bref le genre de moment dont on se passerait volontiers.

Hospitalisé dans une chambre individuelle, j'aillais y passer 6 jours, durant lesquels j'avais droit à une prise de sang quotidienne dès le réveil vers 6 heures du matin. Franchement, j'ai connu mieux comme réveil.

Ces prises de sang sont assez utiles dans le sens où le taux de plaquettes sanguines a tendance a chuter pas mal lorsqu'on est atteint de cette maladie. Ceci est donc un point à surveiller, d'ailleurs le médecin vous met en garde au moment de votre admission: faire attention en se rasant ou en se brossant les dents de ne pas de faire saigner.

Les plaquettes ont un rôle très important dans la coagulation. Ce sont elles qui permettent d’arrêter les hémorragies. Une numération normale des plaquettes chez une personne en bonne santé se situe entre 150 000 et 400 000 /mm3.

Lorsque le taux est trop bas, les risques d’hémorragie sont plus importants.

On vous demande aussi de surveiller les selles; il peut y avoir une petite hémorragie ce qui n'est pas vraiment très bon.

Bref, si pour le Dengue il n'y a pas de traitement, il y a cependant des points précis à surveiller comme ces plaquettes ou ces risques d'hémorragie. 

Je ne rapporte ici que ce que j'ai pu vivre et connaître à savoir la Dengue type 1.

Les autres types 2 et 3 sont beaucoup plus sérieux et peuvent être plus dangereux.

Pour des enfants en bas âge, une hospitalisation est fortement recommandée même pour la dengue de type 1. 

Il y a eu plusieurs cas de jeunes enfants décédés mais ces cas se sont produits plutôt dans des camps de travailleurs vivant dans des baraquements assez insalubres, à même la forêt d'hévéas...  Ces gens-là souvent n'ont pas le réflexe d'aller consulter un médecin et n'ont pas les moyens tout simplement. Ce sont des cas extrêmes. 

Au bout de 5 jours, mon taux de plaquettes amorçait sa remontée vers un taux plus normal... ce qui signifiait que j'étais sur le voie de la guérison... aussitôt je demandais mon bon de sortie...

Période post Hospitalisation: 3 à 4 semaines de fatigue, aucune autre séquelle.

Quelques jours après moi... ce fut ma fille qui fut atteinte. Mêmes réactions, même hospitalisation, surveillance des plaquettes, traitement au paracétamol...

 Chickungunya - Notre Vécu !

Chickungunya

Ce coup-ci, c'était au tour de mon épouse de se retrouver au Bangkok Hospital, toute fiévreuse. 

Après une première prise de sang, le médecin, comme déjà précisé plus haut, confirma qu'il n'y avait que 70% de chance que ce soit une infection de la dengue et que.. pour plus de précision, il était impératif d'envoyer cet échantillon à Bangkok pour confirmation.

Ne sachant trop que faire... nous acceptons une admission immédiate. Je n'ai pas le réflexe de demander le prix de la chambre... (grossière erreur).


● Comme pour la dengue... il n'y a pas de traitement à part se nourrir de paracétamol pour faire chuter la fièvre.

A priori, ce virus est moins compliqué que celui de la dengue. Pas de problème de plaquettes sanguines. Au bout du 2e jour, le médecin venant confirmer les résultats de l'analyse, propose à mon épouse de la libérer le lendemain. Elle n'aura passé que 3 nuits à l'hôpital pour une facture tout de même bien salée: L'arnaque de Chickungunya 

Quelques jours après mon épouse... c'est moi qui me retrouvais tout fiévreux... mais fort de l'expérience précédente, je décidais de rester chez moi et d'attendre que ça passe: même traitement qu'à l'hosto... quelques cachets de Paracétamol et ma fièvre qui chutait 2 jours et demi plus tard.

On pourrait presque dire... Chickungunya point à la ligne... mais... oui, il y a un mais… 

 l'Après Chickungunya - Mon vécu !

Chickungunya1

Il suffit d'aller sur le net et de chercher Chichungunya... on y trouve pas mal d'infos... notamment sur les séquelles.

Pour ce qui est de la dengue, je n'ai personnellement aucune séquelle (ni dans les semaines qui ont suivi mon hospitalisation, ni dans les années) et ma fille non-plus.

Par contre pour ce qui est du Chickungunya, la musique est un petit peu différente.

J'avais lu sur le net que ce virus développait des maux plus ou moins importants dans les articulations, démangeaisons etc...

● Oui, je peux confirmer 

Ayant des problèmes de genoux (conséquence de mes activités sportives étant plus jeune), je me retrouvais bloqué sur mon canapé durant 4 jours, dans l'incapacité de me lever et de marcher. Juste ce qu'il fallait avec beaucoup d'efforts pour aller aux toilettes.

Là, commençait un traitement aux anti-inflammatoires... fallait bien soulager d'une manière ou d'una utre. Ce gros problème aux genoux dura environ 4 jours, ensuite le mal s'estompa progressivement.

15 jours plus tard... j'ai toujours des douleurs mais nettement moindres dans les genoux, mais aussi dans les phalanges et les poignets, un peu dans le cou aussi. Sentiment de fatigue aussi et quelques maux de tête.

Quelques démangeaisons: j'ai tendance à avoir envie de me gratter mais ce n'est pas à un point à être insupportable.

Conclusion

Dengue vs Chickungunya
● DENGUE

Vu mon vécu, je dirai que la dengue est plus «facile» bien qu'elle puisse être plus risquée dans certains cas. 

Il vaut mieux consulter pour être sûr... pas forcément séjourner en soins, mais se méfier, surtout pour des enfants...

Pas de séquelles, on récupère bien au bout de quelques semaines et on a tendance à oublier ce mauvais moment. 

● CHICKUNGUNYA:

Plus facile a soigner sur le coup... disparition de la fièvre au bout de 2 ou 3 jours (selon les individus). Hospitalisation absolument pas nécessaire (si ce n'est pour faire marcher le business).

L'après-chickungunya est plus embêtant. Comme expliqué plus haut, on traine ça pendant quelques temps. Selon des sites spécialisés ces petites séquelles peuvent durer plusieurs mois, plusieurs années...

Les semaines et les mois ont passé. J'ai ressentis des gênes dans les articulations pendant environ 3 mois... mais cela, je pense, doit dépendre des personnes...